français | Türkçe

connexion

Le Français à NDS

Un environnement francophone riche et stimulant
Une démarche commune
Une pédagogie rénovée
Un tremplin pour les études supérieures
La classe de préparatoire
Organisation
Pédagogie spécifique
Vers le lycée
La classe de neuvième
La classe de dixième
La classe de onzième
Les diplômes de langue
La culture générale
Les spécialités de la classe de onzième
La classe de douzième
L’accompagnement des projets universitaires
Le perfectionnement linguistique
Les spécialités de la classe de douzième

Un environnement francophone riche et stimulant

Héritière d’une longue tradition d’enseignement en français à Istanbul, la communauté éducative de NDS se compose aujourd’hui encore d’une administration et d’un corps enseignant largement francophones, comptant notamment des professeurs de l’Éducation Nationale française. Plongés dans un environnement plurilingue et multiculturel, les élèves de NDS sont ainsi amenés à communiquer quotidiennement en français. Les activités en club, les expositions et les nombreux évènements francophones organisés par l’école (tournois sportifs, festival international de théâtre, rencontres avec des auteurs francophones) les entraînent à un usage polyvalent et dynamique de la langue. L’école compte en outre une médiathèque riche de plus de 10.000 documents en français où une équipe de cinq professeurs-documentalistes accueille et accompagne les élèves dans leurs recherches et leurs questionnements.


Une démarche commune
L’enseignement du français à NDS est porté par une équipe professionnelle à la fois riche de sa diversité et unie dans sa démarche. Toutes les semaines, les professeurs se réunissent en concertation par niveau afin de réfléchir à la mise en œuvre des programmes et de préparer des évaluations communes.
La francophonie ne se limite cependant pas aux seuls cours de langue. Tout au long de leur parcours, les élèves étudient en français de nombreuses disciplines : mathématiques, biologie, physique, chimie, informatique, psychologie. Ils participent également à de nombreuses activités en français : théâtre, sport, projets d’éducation aux médias et à l’information, participation à des jurys de concours littéraires.


Une pédagogie rénovée
L’enseignement du français a fait l’objet en 2019-2020 d’une profonde réorganisation. Les programmes rénovés donnent une place centrale à la pratique de l’oralité, fondement d’une acquisition naturelle et d’une maîtrise durable de la langue. Ils accordent également une place importante à un ensemble de compétences transversales utiles à tous les apprentissages, telles que la démarche analytique, l’argumentation ou encore la capacité à travailler en autonomie et en équipe.
La démarche éducative intègre évidemment les TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement), à la fois comme moyen pédagogique et comme objet d’enseignement. Les élèves sont ainsi invités à en exploiter le potentiel tout en apprenant à les utiliser de manière raisonnée. Mis au point par un professeur du lycée, le site internet exolingo.com offre un moyen ludique et stimulant d’apprendre du vocabulaire, utilisé dans de nombreuses classes. A l’occasion de la pandémie de COVID-19, l’utilisation de la suite “Google for education” a été systématisée dans toutes les classes et adoptée avec succès à la fois par les enseignants et par les élèves.


Un tremplin pour les études supérieures
Entouré par un cadre exigeant et bienveillant, un élève de NDS progresse tout au long de sa scolarité en connaissance, en compétence et en autonomie, mais aussi dans la connaissance de sa personnalité et de ses capacités.
L’école met tout en œuvre pour accompagner les élèves dans la définition et la réalisation de leur projet d’études supérieures, notamment dans la sphère francophone. Les élèves sont préparés systématiquement au diplôme international du DELF, attestant un niveau B2 en français, et les volontaires reçoivent une formation spécifique en vue du DALF C1. En classe de 11e, un voyage est organisé pour partir à la découverte des principales universités françaises. L’année suivante, les candidats pour des études en France sont accompagnés personnellement dans la préparation de leurs dossiers universitaires.


La classe de préparatoire
L’année de préparatoire est consacrée à un apprentissage systématique, intensif et approfondi de la langue française dont la maîtrise est indispensable pour réussir sa scolarité à NDS.


Organisation
Le curriculum prévoit 21 périodes de cours de langue, assurées par deux professeurs enseignant en alternance un jour sur deux, à raison de 12 périodes pour l’un et 9 périodes pour l’autre, suivant une progression commune rigoureuse.
Outre ces 21 périodes de français, les élèves suivent en français 2 périodes de sciences, 4 périodes de mathématiques, 3 périodes d’informatique et 1 période de musique ou d’arts plastique. Les enseignants des différentes matières respectent une progression adaptée au niveau de français. Ils préparent les élèves à recevoir les cours donnés en français à partir de la 9e et complètent le cours de langue en permettant de mettre en pratique ce qui y a été appris. Tous les professeurs enseignant en français travaillent donc en étroite collaboration.
Par ailleurs, une professeure de théâtre en français prend régulièrement en charge les classes en demi-groupe : l’élève peut ainsi associer sons et expressions du visage, gestes et émotions, manifestation physique des sentiments et paroles, pour acquérir plus de spontanéité et de naturel dans l’expression de cette nouvelle langue qu’il découvre.


Pédagogie spécifique
Pour développer les compétences langagières fondamentales, l’accent est mis sur une démarche audio-orale. La compréhension, l’interprétation et la variation de dialogues sont au cœur de cette démarche.
L’élève découvre chaque semaine un nouveau dialogue, dont il cherche à comprendre les paroles et à les reconstituer. Après les avoir compris, il les apprend pour les interpréter avec ses camarades. Se fiant aux dialogues, découvrant leçon après leçon de nouvelles structures et de nouveaux mots, il peut enfin créer lui-même des dialogues en français.
Les applications sont variées (compréhensions écrites, jeux, vidéos à réaliser, chansons…) L’élève est ainsi constamment invité à découvrir et développer sa méthode d’apprentissage, à ne pas craindre de faire des erreurs, pour devenir, peu à peu, autonome dans l’acquisition de son savoir.
Les nombreux travaux en groupe le pousse également à développer ses compétences de travail en équipe, de communication, de conciliation. Ils permettent de faire l’expérience quotidienne du sens de toute langue : communiquer.
La mise en œuvre de cette pédagogie s’appuie actuellement sur le manuel de français langue étrangère Générations niveaux A1-A2. Le niveau atteint par les élèves en fin de préparatoire est en fait plus avancé que le palier A2, notamment dans la dimension de langue d’enseignement.


Vers le lycée
À la fin de l’année, un élève de préparatoire est capable de raconter des événements quotidiens, de suivre une conversation de la vie courante et d’y réagir, d’écrire une lettre concernant son environnement immédiat et de donner son avis avec des structures simples. De plus, il peut lire des livres en français facile qui lui sont d’ailleurs proposés en lecture intégrale au cours de l’année.
Pour qu’ils puissent améliorer leur pratique et se familiariser avec la culture française, les élèves ont la possibilité de participer à un séjour linguistique en France ou bien de suivre un parcours de révision à distance. Ces dispositifs ont pour but de consolider les acquis de l’année afin de bien aborder le cycle du lycée.


La classe de neuvième
En classe de 9ème, un élève a dix périodes de français chaque semaine dont une période en dédoublement.
La méthode audio-orale adoptée en Préparatoire se poursuit avec pour support le manuel Générations niveau B1. Les sujets et types de textes étudiés au cours de l’année se font plus longs et variés, les sujets grammaticaux et le lexique de préparatoire sont repris et élargis, permettant une compréhension et une écriture de plus en plus fine. Des sujets de société tels que l’environnement, les perspectives culturelles, l’entraide, le choix des études… permettent des discussions argumentées et offrent l’occasion de recherches et de présentations orales, en travail collectif ou individuel. Une œuvre intégrale adaptée est étudiée au cours du semestre.
A la fin de l’année, les élèves atteignent un niveau légèrement supérieur au palier B1.


La classe de dixième
En classe de 10e, l’élève est à mi-chemin de sa scolarité à Notre-Dame de Sion et possède déjà un niveau suffisant pour aborder des thématiques complexes. Le programme de ce niveau prend donc une tournure résolument culturelle et littéraire, comprenant la gastronomie, la mythologie, les littératures fantastique et policière, les genres du théâtre et de la poésie. Au cours des 8 périodes hebdomadaires, l’élève consolide ainsi, par la mise en œuvre de la langue et par de nombreuses révisions, les acquis des deux années précédentes.
Compte tenu du niveau de français et de la maturité atteints en 10e, et afin de cultiver le plaisir de la pratique du français, une heure supplémentaire par semaine est consacrée à des échanges en groupe de 8 élèves environ guidés par un professeur de français. Autour de thématiques qu’ils ont sélectionné, chaque élève est ainsi poussé à improviser des prises de position personnelles dans une atmosphère amicale.


La classe de onzième
Arrivé en classe de 11e, un élève de NDS poursuit deux objectifs principaux : préparer les diplômes de langue certifiant son niveau de français d’une part, découvrir les grands mouvements intellectuels et artistiques européens de la Renaissance au XIXe siècle d’autre part, en appréciant le rôle joué par la langue française dans ceux-ci.


Les diplômes de langue
L’année de onzième est ainsi ponctuée par deux examens de langue importants :
le DELF B2 au milieu de l’année (entre décembre et janvier en fonction des années), auquel sont obligés de se présenter tous les élèves ;
le DALF C1 en fin d’année (entre mai et juin en fonction des années) auquel se présentent les élèves volontaires, après avoir consulté leurs professeurs de français.
Cet examen difficile n’est pas accessible pour tous les élèves et requiert à la fois un niveau de langue élevé et un entraînement intense.
Les élèves reçoivent une préparation méthodologique et un entraînement adapté en vue de ces deux examens. Ils sont en particulier examinés en oral individuel une fois par mois tout au long de l’année.
Les élèves ayant échoué au DELF B2 en milieu d’année peuvent le représenter en fin d’année ; les élèves ayant échoué au DALF C1 en fin d’année peuvent le représenter en début de 12e. Ils sont dans tous les cas accompagnés par leurs professeurs.


La culture générale
Le programme de onzième vise à continuer d’élargir les compétences linguistiques des élèves tout en leur donnant des clefs historiques pour comprendre le monde contemporain. Il est présenté sous forme de séquences thématiques qui explorent certains aspects des courants artistiques et intellectuels majeurs de la modernité. Il donne l’occasion de développer leurs compétences d’analyse et d’argumentation, en vue de leurs études supérieures. Les élèves travaillent sur un recueil de textes littéraires et de textes d’idées et de documents divers élaboré par les professeurs de NDS.


Les spécialités de la classe de onzième
Les élèves de la section FEN reçoivent les enseignements scientifiques en français.
Les élèves de la section TM reçoivent en plus 2 périodes d’enseignement de français de spécialité, articulé autour de projets variables d’une année à l’autre : tenue d’un blog, réalisation de podcast ou de vidéo, travail de l’éloquence, etc...


La classe de douzième
Le programme de français en classe de 12e est spécialement adapté en vue d’accompagner les élèves dans la préparation d’un cursus universitaire cohérent et individualisé. Il aborde un large éventail d’aspects propres à la société contemporaine, en variant le point de vue adopté (historique, sociologique, économique etc.), de manière à développer la précision et la correction linguistiques.


L’accompagnement des projets universitaires
Les élèves de douzième sont accompagnés par leur responsable de niveau et les conseillères d’orientation pour déterminer leur choix d’étude. La première séquence de l’année, consacrée au fonctionnement des différents systèmes universitaires, leur donne aussi l’occasion de réfléchir en profondeur à leurs aspirations professionnelles et aux choix qu’elles impliquent.
En cas de projet d’orientation en France, les élèves reçoivent un soutien de la conseillère pour les études en France et d’un tuteur animant dans chaque classe un séminaire pour les aider à préparer leurs dossiers de candidature via la plateforme CampusFrance.
Au deuxième semestre, un séminaire complémentaire prépare les volontaires à l’épreuve de français de l’Université de Galatasaray et du concours linguistique des universités.
Compte tenu de la charge de travail des élèves préparant le YKS, les professeurs de 12e limitent fortement les devoirs donnés en dehors des périodes de cours.


Le perfectionnement linguistique
Prenant appui sur le manuel Edito niveau C1, les élèves de 12e sont amenés à réfléchir et débattre en français sur des sujets complexes et engageants, comme les apports des Révolutions Industrielles, l’évolution des styles de vie ou le nouvel art de la guerre. Ces débats exigeants constituent une occasion d’élargir le lexique vers des domaines spécialisés et de consolider, par la pratique et la révision, les acquis des années précédentes.


Les spécialités de la classe de douzième
Les élèves de la section FEN continuent de recevoir leurs enseignements scientifiques en français.
En section TM, les élèves bénéficient de 3 périodes supplémentaires au cours desquels ils étudient la question de l’expatriation ou de l’exil sous différents angles de vue, à travers l’analyse de romans, de films et d’autres documents variés.

recherche


MOODLE E-OKUL web-mail