français | Türkçe

connexion

Concert Camerata Saygun

9 mars 2017, 19:30

| Concert , Musique classique , Ouvert à tous

L’Orchestre de chambre de l’Université Mimar Sinan "Camerata Saygun" dirigé par le chef d’orchestre Naci Ozgüç et les solistes Sibel Pensel, Ayla Uludere (flûtes), Léo Pensel (piano) et Jacques Deleplancque (cor) proposent la création de deux concertos du compositeur italien Armando Ghidoni.

PROGRAMME :

*** PAUSE ***

Armando Ghidoni, compositeur :

Italien d’origine mais français d’adoption, Armando GHIDONI réunit dans sa musique l’esprit de l’Italie et celui de la France. Compositeur éclectique, on décèle dans ses mélodies la sensibilité et la tradition du « bel canto ». Son écriture harmonique évoque à la fois l’impressionnisme à la française et les rythmes du jazz, donnant à ses œuvres un caractère unique et très personnel.
Nombre de ses compositions font aujourd’hui référence, et sont régulièrement imposés dans les plus grands concours nationaux et internationaux.
Le catalogue d’Armando Ghidoni réunit une centaine d’œuvres - une symphonie , un opéra, musiques de scène, musique sacrée, musique de chambre, interprétées dans des lieux prestigieux et dans le monde entier : USA, Japon, Hong Kong, Taiwan , Russie, Corée, Carnegie Hall de New York, Opéra Bastille de Paris, Teatro Municipal de Niteroi Rio de Janeiro....
Programmé à l’Opéra de Vichy "Minou et Gourmolon", opéra en deux actes, a été plusieurs fois représenté en France et à l’étranger, et notamment à Vienne, en Autriche, dans une traduction allemande.
En 2015, il reçoit un prix à la National Flute Association aux Etats-Unis pour son quatuor à vent « Swinging Counterpoint » (Newly Published Music Competition). Ce prix s’ajoute à ceux déjà obtenus , Honorables Mentions , les années précédentes pour ses œuvres Jazzy Flute Challenge pour flûte et piano (2014), Badaluk Concerto pour quintette à vent (2006) et Adagio pour flûte et harpe (1996).
Le 12e Concours Européen de Musique de Picardie, consacré au saxophone, lui a été dédié sous le nom de “Concours Armando Ghidoni”, et une salle du Conservatoire de musique de Lencloître (département de la Vienne, France) porte aujourd’hui son nom.
En novembre 2016, pour son activité musicale dans le monde, le département de la Vienne lui rende honneur : il est décoré de la médaille du département suite à un concert que lui est entièrement dédié.
Depuis 1989, Armando Ghidoni est édité par la maison d’édition Alphonse Leduc group Music Sales à Paris.
« CONCERTO GROSSO » pour sax alto, piano et orchestre à cordes : "L’Adagio est un pur moment de poésie et de rêve... L’Allegro Vivo... Les effets rythmiques inspirés du jazz et du folklore d’Europe centrale, renforcés par des effets sonores contemporains, confèrent à l’oeuvre une esthétique originale.../... sa richesse artistique et musicale en font une des pièces maîtresses du répertoire du saxophone." Catherine Roblin, musicologue

(Les photos d’Armando Ghidoni sur le site sont de Romain Vaucher.)

Naci Özgüç, chef d’orchestre :

Né à Ankara, Naci Özgüç est issu d’une famille de musiciens, avec ses parents chanteurs d’opéra. Sa mère fut son premier guide dans son parcours musical. Il a commencé le piano à l’âge de 4 ans, puis il a étudié la musique au Conservatoire d’état d’Ankara. Une fois diplômé en piano et en composition (1987), il étudie à l’Université de l’Indiana (Bloomington - USA) et y obtient son Master de direction d’opéra et d’orchestre (1990).
En 1985, il étudie l’interprétation des lieder allemands à l’Académie Mozarteum de Salzbourg avec Charles Spencer. Il y est également accompagnateur pendant les examens de fin d’année. En 1988, il prend la direction musicale de la Compagnie de l’Opéra de chambre de l’Université de l’Indiana pendant deux années consécutives. Au cours de cette période, il dirige « Le Directeur de Théâtre » de Mozart et « La Cambiale di Matrimonio » de Rossini.

Naci Özgüç a étudié avec Lorin Maazel à Pittsburgh, avec Jiri Belohlavek à Zlina et avec Ferdinand Leitner à Sienne, où il obtient un « Diplôme du Mérite ». Il a également dirigé l’Orchestre Philharmonique de Russie pour un concert au Théâtre de Rinnovati (Sienne, Italie).

En tant que chef d’orchestre de l’ Opéra ballet d’Ankara depuis 1990, Naci Özgüç a occupé les postes d’assistant de maître de choeur (1990-1992), de chef de chant (1992-1993), d’assistant du directeur musical (1993-1994) et de Directeur Général de la musique (1994-1995). Au cours de cette période, il produit de nombreux opéras et ballets dont certains rarement mis en scène (« Zaide » de Mozart, « Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny » de Kurt Weill par exemple) ainsi qu’un large répertoire symphonique avec les orchestres symphoniques d’Istanbul, d’Izmir, de Bursa, d’Antalya, l’Orchestre symphonique de l’Université de Bilkent ainsi que l’Orchestre de la Présidence d’Ankara.

En 1994, il a dirigé « La Belle au bois dormant » de Tchaikowsky et « Don Giovanni » de Mozart à l’Opéra National d’Ankara, ce qui lui valut le titre de « Meilleur chef d’orchestre de l’année » par la « Fondation nationale du Théâtre et Opéra ballet » (TOBAV). Entre 1994 et 1996, il est invité pendant 3 années au Festival International d’opéra ballet d’Aspendos (Antalya), pour y diriger « L’enlèvement au Sérail » de Mozart, « Les oreilles de Midas » de Tüzün, « Le Corsaire » d’Adam et « Carmina Burana » de Orff. En 1998, il enregistre en direct les cinq concertos pour piano de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de l’Université de Bilkent et la célèbre pianiste Idil Biret. Les enregistrements CD ont été diffusés en décembre 1999.

En 2000, il complète son parcours professionnel dans le domaine de l’opéra italien à Accadémie AIDA (Rome) avec le maître Bruno Aprea. En 2001, il a dirigé la première mondiale de « NAZIM », un oratorio pour solistes, chœur et orchestre composé par le compositeur et pianiste mondialement connu Fazil Say, avec la collaboration de l’orchestre symphonique présidentiel, les chœurs de l’État et de TRT. Naci Özgüç a aussi dirigé, en première mondiale, le poème symphonique de Sabri Tuluğ Tırpan "MEVLANA – SİMYACI", le 29 mars 2007 avec la contribution de l’Orchestre symphonique de la région de Bursa, Sabri Tuluğ Tırpan, Ziya Azazi et Sertab Erener.

Son interprétation et son enregistrement CD de l’oratorio de A. A. Saygun « Yunus Emre » à Osnabrück (Allemagne), en décembre 2011, a été élu comme « Meilleur enregistrement étranger de l’année ». Depuis lors, Naci Özgüç est invité au Festival Morgenland à Osnabrück chaque année. Il a travaillé comme arrangeur, chef d’orchestre et directeur musical à Beijing et Shanghai en mars 2013 à l’occasion de l’année de la Turquie en Chine.

En 2014, il a été nommé « meilleur chef d’orchestre de l’année » par l’organisation LIONS en Turquie. Durant l’été 2014, il a dirigé la première mondiale de « Hermias – Le garçon sur un dauphin » avec l’Orchestre symphonique de la Présidence lors du 10ème Festival International D-Marin de Musique Classique (Bodrum).

Après avoir occupé le poste de Directeur Général de la Musique de l ’Opéra Ballet d’Ankara entre 2007 et 2009, l ’Orchestre Symphonique d’Istanbul entre 2009 et 2012 et l ’Opéra ballet d’Istanbul entre 2013 et 2015, il retourne à l’Opéra ballet d’Etat d’Ankara en tant que chef d’orchestre.

Sibel Pensel, flûte :

Sibel Pensel, ambassadrice de la flûte traversière française à travers le monde, vient d’être décorée par la « Société d’Encouragement au Progrès » (qui récompense les prix Nobel, les chercheurs et les artistes) le 20 octobre 2016 à l’École Militaire de Paris.

Soliste internationale et grande pédagogue, Sibel Pensel consacre sa vie au rayonnement de l’école française de flûte dans le monde entier en donnant des master-classes et des concerts dans de nombreux pays comme la Chine, le Japon, la Corée, le Brésil, l’Équateur, la Russie et en Europe, et enseignant dans plusieurs universités des États-Unis. Elle est invitée aux jurys des Conservatoires Supérieur et des grands concours internationaux de flûtes comme les « International Nicolet Flute Competition » (Chine), « International Biwako Flute Competition » (Japon), « Terras de la Salette » (Portugal), et à Varna (Bulgarie).

Elle enregistre de nombreux CD sous le Label Chant de Linos dont les Concertos de J. A. De Zeegant, A. Honneger et A. Kunc avec « Hulencourt Solistes Chamber Orchestra ».

Professeur hors classe au Conservatoire et au cursus de Licence de l’Université de Nice, Sibel Pensel reçoit dans sa classe des jeunes talents de toutes les nationalités.

Présidente de la très active association « A Travers la Flûte », elle organise des festivals, des master-class, des concours, des conférences et le célèbre Concours International de Flûte Maxence Larrieu, l’un des plus prestigieux au monde.

Disciple de Maxence Larrieu et Jean-Pierre Rampal, Sibel Pensel obtient le 1er Prix à l’unanimité avec les félicitations du jury et le Certificat Aptitude du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. (www.sibelpensel.com)

Ayla Uludere, flûte :

Née en Bulgarie en 1990, Ayla Uludere termine avec succès ses études secondaires au Conservatoire "Hristina Morfova" de la ville de Stara Zagora, avant d’émigrer en Turquie. En 1991, elle poursuite ses études de flûte avec succès en licence avec l’artiste d’état le Professeur Mükerrem Berk au Conservatoire national de l’Université Mimar Sinan (MSGSÜ).
Elle est membre de jury aux concours internationaux de flûte organisés à Sofia, en 2004-2009, à Dinar et à Varna, en 2016. En juillet 2016, elle réalise un 10ième stage d’été de flûte au Collège de Marmara et au campus de Maltepe de l’Université de Marmara.
En plus de ses concerts en solo, Ayla Uludere donne des concerts en Turquie et à l’étranger en tant que membre de l’ensemble ’’Trio Pan’’ fondé en 2001. Elle donne également des concerts avec les ensembles “Akademik Trio”,“Trio Mimar Sinan” et “Trio İstanbul”. Elle participe à la création d’œuvres des compositeurs contemporains Hasan Uçarsu, Sercan Büyükedes, Erdem Çöloğlu. Au Studio de la Radio nationale de Sofia, elle enregistre avec la chercheuse Özlem Noyan et la maître de conf. Ayça Aytuğ l’oeuvre “Concert Fantasy” que le compositeur bulgare Angel Kotev a écrit pour le Trio Mimar Sinan.
En 2016, Ayla Uludere obtient le titre de professeur et depuis janvier 2017, elle est directrice du Conservatoire national de l’Université Mimar Sinan (MSGSÜ) à Istanbul.

Jacques Deleplancque, cor :

Après des études entreprises à l’âge de 7 ans sous la houlette de Paul CANTIN, Jacques DELEPLANCQUE s’affirme comme l’un des cornistes les plus talentueux du cor moderne. Un cursus brillant auprès de Georges BARBOTEU au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris est récompensé par un Premier Prix à l’unanimité de cor et de musique de chambre. Dès l’âge de 18 ans, il est nommé cor solo de l’Orchestre National de Lille (Jean Claude CASADESSUS). A 19 ans, il est reçu cor solo de l’Orchestre de la Communauté Européenne (Claudio ABBADO) et six mois plus tard, Pierre BOULEZ, enthousiasmé par son jeu, l’engage à l’Ensemble Intercontemporain pour douze années d’une collaboration au service d’un répertoire qui repousse toujours plus loin les limites de l’instrument. Il est ensuite soliste à l’Orchestre National de France.
Il se produit en soliste dans les plus grandes villes du monde et son parcours est jalonné d’enregistrements reconnus par les critiques. Il a eu la chance de travailler sous la baguette de chefs prestigieux : S.CELIBIDACHE , E.JOCHUM, L.MAAZEL, L.BERNSTEIN, S.OZAWA, R.MUTI …
Depuis 1995, il est super-soliste de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse sous les directions successives de M.PLASSON et Tugan SOKHIEV.
Passionné par la pédagogie, il transmet son savoir au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et partage le répertoire pour cor et piano avec Marie CONDAMIN. Il est membre du Quintette à vent de Paris.

Léo Pensel, piano :

Né en 1997 dans une famille de musiciens, Léo Pensel commence le piano classique à l’âge de 4 ans au Conservatoire d’Antibes. Il se fait remarquer par ses compositions dès l’âge de 7 ans. Et à partir de 9ans, il commence l’harmonie, l’écriture et le piano jazz. Il poursuit ses études au Conservatoire de Nice où il obtient brillamment le Diplôme d’Études Musicales de piano classique et celui de formation musicale, ainsi que le Diplôme de formation musicale jazz. Durant ses études, il se forme auprès de Florence Paumier et Cécile Collin en piano classique, Jean-Manuel Jimenez, Robert Persi, pour le piano jazz ; J.L Luzignant, F. Roux, M. Anguille, S. Driant pour l’écriture, l’harmonie jazz et la formation musicale et l’accompagnement. Il joue au sein du Big Band du Conservatoire de Nice. Il se perfectionne avec : B. Rigutto, J. Rouvier, M-J. Jude, P. Badura-Skoda,, J. Schmidt, M. Morragues et avec les grands pianistes de jazz F. Hersch, P. De Bethmann et F. Avitabile. Il a étudié parallèlement la flûte traversière, le violoncelle et la batterie pendant plusieurs années et il a remporté en 2010 le 1er prix du Concours national de Flûtes de Menton. En 2013, il remporte trois premier prix à l’unanimité : au Concours de Piano du Lions Club à Nice, au Concours de Piano Steinway à Cannes et le 1er prix à l’Unanimité du Concours de Piano du Lions Club à Sanremo (Italie).

Léo Pensel participe au Festival de Musique de Vence et se produit au Théâtre des Variétés de Monaco, en Turquie, en Belgique, au Pays-Bas et en Italie. Il joue avec des grands musiciens classiques et jazz, comme les grands flutistes Maxence Larrieu et Sophie Cherier, ou encore les batteurs et les clarinettistes Mathieu Chazarenc et Stéphane Chausse. Il enregistre la pièce pour flute et piano "Music Wonderland" du compositeur italien Armando Ghidoni dans un disque consacré à son répertoire de musique de chambre sous le Label Chant de Linos. Actuellement à Paris, il travaille avec la pianiste russe et pédagogue de renommée internationale Rena Shereshevskaya, avec le pianiste Pascal Amoyel pour l’improvisation et se perfectionne auprès de Cécile Collin.

Dernièrement, il remporte le 2e Prix et Prix Spécial Philomuses au Concours International de piano d’Île de France en catégorie Supérieure. Puis, il obtient le Prix d’excellence de piano dans la classe de Rena Shereshevskaya avec la plus haute mention, à l’unanimité et les félicitations du jury.

L’Orchestre de chambre de chambre Camerata Saygun :

L’Orchestre de Chambre Camerata Saygun est un orchestre de chambre professionnel au sein du Conservatoire national de l’Université des Beaux-Arts Mimar Sinan qui a formé de nombreux étudiants talentueux en tant que Conservatoire d’État à Istanbul de 1971 à nos jours. Il a été fondé par le Pr. Nuri İyicil, en 2005. L’orchestre a donné son premier concert en janvier 2005. Le plus grand souhait d’İyicil, qui a dédié sa vie artistique à l’enseignement au sein du Conservatoire national de l’Université des Beaux-Arts Mimar Sinan, était de promouvoir les œuvres des compositeurs turcs. En donnant le nom d’ Ahmed Adnan Saygun à l’orchestre de Chambre qu’il a fondé, son objectif était que l’ensemble se charge de cette mission au niveau mondial. Les membres de l’Orchestre de Chambre Camerata Saygun ont donné de nombreux concerts de musique de chambre, des concertos en tant que solistes et des récitals en Turquie et à l’étranger, continuant ainsi à faire vivre les œuvres des compositeurs turcs et à honorer la mémoire de l’éminent Pr. Nuri İyicil, qui nous a quitté en 2008.

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail