français | Türkçe

connexion

Le Prix Littéraire Notre-Dame de Sion 2022 décerné à Tanguy Viel

La magnifique salle des fêtes du Palais de France d’Istanbul accueillait jeudi 2 juin la cérémonie de remise du 14ème Prix Littéraire NDS organisé par le lycée et son Association des Anciens.

Le prix a été attribué à l’écrivain français Tanguy Viel pour son roman Article 353 du Code pénal , traduit en turc par Mehmet Emin Özcan et publié aux éditions İletişim.

Cette prestigieuse soirée, organisée sous le haut patronage de Hervé Magro, Ambassadeur de France en Turquie, a eu lieu en présence de Olivier Gauvin, Consul Général de France à Istanbul, de Sylvie LEMASSON, Conseillère de coopération et d’action culturelle, de Bruno Delvallée, Attaché de coopération éducative, de Vincent Brousse, Attaché de coopération pour le français, de Christian SCHNELL, Directeur de l’Institut Français d’Istanbul et des membres du jury présidé par Tomris Alpay, des représentants des Associations des Anciens de NSD et des Parents d’Élèves de NDS, de nombreuses personnalités du monde culturel et littéraire ainsi que de professeurs et d’élèves du lycée.

Par ailleurs, les cérémonies de remise de prix n’ayant eu pas lieu depuis deux ans en raison de la pandémie, les prix 2020 et 2021 ont été remis aux lauréats le soir du 2 juin.

Les prix littéraires :
• Prix littéraire NDS 2022 : Tanguy Viel | Article 353 du Code pénal
• Prix littéraire NDS 2021 : İnan Çetin | Vadi
• Mention du prix littéraire NDS 2021 : Kaan Kara | Pele’nin Öldüğü Yaz
• Prix littéraire NDS 2020 : Maryam Madjidi | Marx et la poupée

Les prix de traduction :
• Prix de traduction NDS 2022 : Mehmet Emin Özcan | Article 353 du Code pénal
• Prix de traduction NDS 2020 : Barış Tut | Marx et la poupée

Le jury de la 14ème édition est composé de Tomris Alpay (Présidente du Jury), Yazgülü Aldoğan, Liz Behmoaras, Emel Kefeli, Arzu Öztürkmen, Mayda Saris, Zeynep Sabuncu, Özlem Yüzak, Mine Haksal et Ebru Erbaş.

Dans discours, Son Excellence Monsieur Hervé Magro, Ambassadeur de France en Turquie, a déclaré :
« Je suis très heureux de participer à nouveau à la remise des prix du prix littéraire de Notre Dame de Sion, après deux années d’interruption. J’ai gardé un excellent souvenir des éditions auxquelles j’ai eu la chance de participer, dans une autre vie, notamment celle qui a couronné Yalçın Tosun en 2011.
L’originalité du prix littéraire de Notre Dame de Sion est qu’il récompense en alternance une œuvre écrite en langue turque et, l’année suivante, une œuvre écrite en français et traduite en turc. Autre spécificité, il récompense à la fois les auteurs et les traducteurs. Ce tissage de liens à travers la littérature est
précieux pour chacun d’entre nous qui aimons tant ces deux grands pays d’histoire et de culture que sont la France et la Turquie. »

Monsieur Alexandre Abellan, Directeur du Lycée Notre-Dame de Sion et de Madame Suzan Sevgi, Sous-Directrice Adjointe, ont tenu à remercier :
« Les membres du jury pendant les deux années de pandémie et d’isolement, quelles que soient les conditions, se sont réunies, à distance, en présentiel, ont débattu, et ont poursuivi avec passion la mission qui leur a été confiée.
Mesdames, votre engagement au service de votre école, de notre institution, de la francophonie, des auteurs et de la littérature nous fait honneur. Vous avez toute notre reconnaissance. »

Dans son discours, Tanguy Viel, lauréat du 14ème Prix Littéraire NDS a parlé ainsi :
« C’est une immense joie de savoir qu’un livre qui se passe au fin fond de la Bretagne, dans les méandres de la rade de Brest, puisse soudain résonner, par exemple, au soleil d’Istanbul. Pour cela, avant même de
remercier les jurés de m’avoir fait lauréat de ce prix, je voudrais saluer la tâche toujours discrète, et toujours miraculeuse justement, du traducteur. J’en profite pour saluer les organisateurs du prix NDS qui savent ne pas oublier cette part de l’oeuvre en remettant au traducteur une part de la dotation. »

Mme Tomris Alpay, Présidente du Jury a présenté l’œuvre qui a remporté le Prix 2022 :
« Qui est coupable ? Dans l’ouvrage intitulé "Le code pénal, article 353", où cette question est posée, les propos d’une personne giflée par la vie, son drame personnel, une leçon de vie au milieu des conflits entre droit, éthique et morale, la langue dure de la loi, les émotions de la personne évoluent par l’humour de Tanguy Viel vers une histoire collective et universelle.
... La traduction elle-même est la création d’une œuvre dans une autre langue. Traduire, c’est en même temps de transmettre au lecteur les sentiments, les pensées, la fluidité de la langue et, le cas échéant, la musique du texte que l’auteur voudrait transmettre. »

L’Article 353 du Code pénal
Devant un juge, Martial Kermeur, assis à table pour la dernière fois avant de prendre la retraite, sans espoir de gagner, distribue les cartes comme un croupier, décrivant l’enchaînement des événements qui l’ont amené au moment du meurtre : la fin de son mariage, l’obligation parentale de son fils, problèmes professionnels… L’article 353 du Code pénal est un roman noir qui nous fait repenser à la définition du crime. Tanguy Viel discute des problèmes personnels et sociaux sous-jacents à un meurtre et de la manière avec laquelle ils se superposent.

Tanguy Viel
Il est né à Brest en France en 1973. Son premier livre, Le Black Note, est publié en 1998. Il est surtout connu pour ses livres tels que Cinéma (1999), L’Absolue perfection du crime (2001), Paris-Brest (2009) et La Disparition de Jim Sullivan (2013). Il a remporté le Prix Fénéon et le Prix de la Vocation. L’Article 353 du Code pénal a reçu le Grand Prix RTL/Lire et le Prix François Mauriac.

2008’den bu yana NDS Edebiyat Ödülü’nü kazanan yazarlar : Gürsel Korat, Sylvie Germain, Yalçın Tosun, Mathias Énard, Murat Gülsoy, Atiq Rahimi, Şebnem İşigüzel, Maylis de Kerangal, Bahar Aslan, Jean-Paul Didierlaurent, Ömer F. Oyal, Maryam Madjidi ve İnan Çetin.

recherche


MOODLE E-OKUL web-mail