français | Türkçe

connexion

Trio piano violon violoncelle

6 avril 2023, 19:30

| Concert , Musique classique , Sur réservation

Les réservations se font uniquement en ligne. Les réservations par téléphone ne sont pas acceptées. Le formulaire de réservation sera mis en ligne une semaine avant le concert.

Concert en partenariat avec l’Institut Français.





PROGRAMME :
Le programme sera mis en ligne ultérieurement.

Hélène Collerette, violoniste

Née à Chicoutmi au Canada, Hélène Collerette découvre la musique grâce à une mère musicienne et un père mélomane. Élève de Pierre Amoyal, Jean-Jacques Kantorow, Vladimir Landsman et Langis Breton, elle obtient plusieurs prix internationaux en France (concours de Bordeaux), en Angleterre (concours de quatuor de Londres), en Italie (concours de Florence), en Suisse (Sion, Tibor Varga) et au Canada. Hélène Collerette est violon supersoliste de l’Orchestre Philharmonique de Radio France depuis 1996, après avoir été violon solo de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse et de l’Opéra National de Lyon. Sa connaissance du répertoire orchestral auprès de grands chefs dont Dudamel, Salonen, Jarvi, Boulez, Gilbert, Chung, Jordan et Franck, lui a permis d’être invitée à diriger en formation Mozart des orchestres tels l’Orchestre Philharmonique de Radio France ou encore l’Orchestre National d’Auvergne dans des oeuvres de Haydn, Mozart, Suk, Mendelssohn, Tchaikovsky et Piazzola. En soliste, Hélène Collerette se produit avec de prestigieux orchestres dont l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre Symphonique de Munich ou encore l’Orchestre de Chambre de Lausanne sous la direction de Koopman, Jarvi, Jordan, Chung, Janowski, Rophé et Roth, abordant ainsi un large répertoire allant des concertos de Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Mendelssohn, Sibelius, en passant par Bartok, Lutoslawski, Thoresen, ainsi que la création du double concerto de Hersant (Orchestre Philharmonique de radio France, direction Pascal Rophé) qui vient de paraître chez Hortus. En 1995, elle crée le Quatuor Renoir avec lequel elle effectue plusieurs tournées en Asie, en Europe, en Afrique et au Canada et quelques enregistrements salués par la critique (Diapason, Classica) Violoniste appréciée tant par sa sensibilité artistique que par son respect des oeuvres, Hélène Collerette partage sa passion de la musique de chambre avec François-René Duchâble, Roland Pidoux, Abdel Rahman el Bacha, François-Frédéric Guy, Marc-André Hamelin, Jean-Claude Pennetier ou encore Paul Katz, Romain Guyot, Alain Meunier, Adam Laloum, Jean-Yves Thibaudet et Vanessa Wagner. Ses concerts lui ont ouvert les portes de prestigieuses salles dont l’Auditorium de Radio France, la Salle Pleyel, la Salle Wilfrid Pelletier de Montréal, le Palais Montcalm de Québec, le Grand théâtre de Jiangsu, l’Opéra de Shangai notament et des festivals de renom comme le Festival « Présences » de Radio France, le Festival de Laon, le Festival de Besançon, les Folles Journées, Les flâneries de Reims, le Festival Croisements, le Festival de Lanaudière, le festival d’Arras, les midis musicaux de Rennes et le festival ArtenetrA. Son envie de découvrir de nouveaux répertoires l’amène à rejoindre l’ensemble Phileas et le Trio à cordes de Paris en 2015. Ce trio composé de Teodor Coman à l’alto et Fabrice Bihan au violoncelle lui a permis d’enregistrer l’intégrale des trios de Beethoven, prochainement chez Yokatta Records, et d’être invitée dans plusieurs festivals dont le festival ArthenetrA à Niort et à Paris, les midis musicaux de Rennes et le Festival d’Arras. Sensible aux rencontres artistiques dont elle a bénéficié tout au long de sa carrière, Hélène Collerette enrichit son répertoire d’oeuvres contemporaines et de créations avec et auprès de compositeurs tels que Dutilleux, Salonen, Hersant, Thoresen et Fedele, ou vers des projets plus audacieux comme la relecture d’oeuvres d’Arvo Pärt avec la pianiste Vanessa Wagner et l’artiste de musique électronique Murcof, ou dernièrement l’enregistrement d’oeuvres de Bartok, Kurtag et Ravel avec les cymbalistes Cyril Dupuy et Ludovit Kovak. Hélène Collerette joue un Guarnerius Del Gesù de 1732

François Dumont, pianiste

François Dumont est Lauréat des plus grands concours internationaux : le Concours Chopin, le Concours Reine-Elisabeth, le Concours Clara Haskil. Il est nominé aux Victoires de la musique dans la catégorie ‘soliste instrumental’ et reçoit le Prix de la Révélation de la Critique Musicale Française. François Dumont s’est produit dernièrement en concerto en à la Philharmonie de Paris, à la Seine Musicale, en récital dans les grands festivals en France et à l’étranger. Il est régulièrement invité en Suisse, en Pologne, en Espagne, en Amérique du Sud, en Chine, au Japon et en Corée du Sud. François Dumont a été choisi par Leonard Slatkin pour jouer et enregistrer les deux concertos de Ravel avec l’Orchestre National de Lyon. ll se produit également avec le Cleveland Orchestra, l’Orchestre du théâtre Mariinsky, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Les Siècles, avec des chefs tels que François-Xavier Roth, Jesùs Lopez-Cobos, David Reiland, Alexander Sladkovsky, Antoni Wit.Né à Lyon, il rentre à l’âge de quatorze ans au C.N.S.M.D de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Il se perfectionne à l’Académie Internationale de Côme et la Lieven Piano Foundation auprès de Dmitri Bashkirov, Leon Fleisher, William Grant Naboré, Murray Perahia, Menahem Pressler et Andreas Staier. Sa discographie en soliste comprend l’intégrale des Sonates de Mozart, deux albums Bach chez Artalinna, un album Wagner/Liszt, l’intégrale de l’oeuvre pour piano de Maurice Ravel. Il enregistre une série de concertos de Mozart avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne, dirigés du piano. Ses derniers enregistrements sont consacrés aux Nocturnes de Chopin, aux Nocturnes de Fauré, enregistrés sur piano Gaveau de 1922. Son prochain disque est consacré aux Ballades et Impromptus de Chopin.

Virginie Constant, violoncelliste

Virginie Constant a reçu les premiers prix de violoncelle et de musique de chambre dans les classes de Michel Strauss et de Christian Ivaldi au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Parallèlement, elle a obtenu le certificat d’aptitude et a remporté les plus grandes distinctions lors de concours internationaux en tant que soliste et chambriste : Prix spécial du Concours Européen des Musiques d’Ensembles à Paris (FNAPEC), Premier Grand Prix au concours de musique française de Guérande avec le pianiste Cédric Tiberghien, lauréate du concours de violoncelle Maria Canals en 1998 et du concours de musique de chambre Vittorio Gui à Florence, Prix de la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine au 4ème concours de musique de chambre de Weimar. Elle s’est produite dans diverses institutions parisiennes (Radio-France, Cité de la Musique, Opéra-Comique), et dans de nombreux lieux et festivals, tant en France qu’à l’étranger (Belgique, Luxembourg, Brésil, Italie, Angleterre, Slovénie, Danemark, etc.). Avec Philippe Aïche, violon solo de l’Orchestre de Paris, et François Dumont, lauréat des Concours Reine Elisabeth de Belgique et Frédéric Chopin (piano), elle fait partie du Trio Élégiaque, formation qui mène une intense activité de concerts et une politique discographique soutenue. Plusieurs disques ont ainsi été salués par la critique : Diapason d’Or, 5 étoiles du Monde de la musique pour le Quatuor pour la fin du temps d’Olivier Messiaen, 5 de Diapason, « Coup de cœur » d’Alain Duault et « Coup de cœur » de Radio Classique pour le disque consacré aux trios d’Arensky, Rachmaninov et Rimski-Korsakov (Triton – 2010), 5 de Diapason, « Coup de cœur de l’année » sur France-Musique pour l’intégralité des trios de Beethoven (Brillant Classics – 2013), 4 étoiles Classica pour l’enregistrement des trios n°3, 5 et 7 de Napoléon-Henri Reber (Timpani-2016) soutenu par la Fondation Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française. La curiosité et la soif de découvertes de Virginie Constant l’amènent à travailler avec le Quatuor Psophos, les pianistes François Dumont, Simon Zaoui et Cédric Tiberghien, les violoncellistes Roland Pidoux et Michel Strauss, etc. et à réaliser des projets discographiques variés et audacieux. Elle a contribué à fonder le Quatuor de violoncelles PontiCelli (Sophie Magnien, Sébastien Paul et Christian Wolff) créé en 2010 dans le cadre de l’Université d’été de Flavigny-sur-Ozerain (Bourgogne), et le Jardin d’Eden avec Fanny Vicens à l’accordéon et Pierre Génisson à la clarinette. Actuellement conseillère artistique du Festival de Pornic, Virginie Constant anime des masterclass au Pôle Supérieur Bretagne Loire-Atlantique (Pont supérieur).
Elle enseigne le violoncelle au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Maur-des-Fossés ainsi qu’au Conservatoire de Vincennes.

Sur la chaîne Youtube "Lycée Notre-Dame de Sion CULTURE" , vous pouvez visionner et écouter les concerts de la saison et des saisons précédentes.

recherche


MOODLE E-OKUL web-mail