THEATRE | TRAVERSER LA RIVIÈRE SOUS LA PLUIE

17 mars 19h30

Attention : uniquement SUR RESERVATIONS et sous réserve des conditions sanitaires et de la réglementation en vigueur à la date du concert.

Afin que le nombre de spectateurs accueillis n’excède à aucun moment l’effectif autorisé, les réservations se font uniquement en ligne. Les réservations par téléphone ne sont pas acceptées.

Le concert est toujours susceptible d’annulation ou de report en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et selon les instructions ou recommandations des autorités officielles turques. Restez connectés et continuez à nous suivre pour vous informer.

Dans le cadre du festival de la Francophonie, la pièce « Traverser la rivière sous la pluie » de la compagnie Collectif 2222 sera présentée le jeudi 17 mars à 19h30 à la salle de spectacle du Lycée Français Notre Dame de Sion. Spectacle non-verbal qui utilise le langage du corps.

De quoi parle-t-on ?
(D’ailleurs on ne parle pas vraiment)

Des tirs au loin, ils fuient avec presque rien et se retrouvent face à une rivière sans pont.

Sur l’autre rive, une cahute (frontière ? check point ? ou mirador ?) et des uniformes armés (militaires ? miliciens ? des gardes ?). Ça tire au loin ; il faut traverser !

D’un côté, une grand-mère Belge dans une valise, trainée par son fils aussi dévoué que Turc ; une femme enceinte Britannique, son mari Norvégien, et leur gros bébé Suédois.

Ils vont se débrouiller, avec leur presque rien, pour trouver des solutions ; naïves, décalées, bizarres, humaines.

De l’autre cote de la rivière, deux gardes qui essayent, vaille que vaille, de faire respecter la consigne.

On croise aussi la bonne volonté d’un humanitarien, un blessé grave, un touriste égaré et l’incontournable reporter.

Il n’y a pas de fatalité, seulement des circonstances et des opportunités, et les moyens qu’ils trouvent, ensemble, de s’en saisir.

Ce sont, sur chacune des rives de cette rivière, des clowns-bouffons qui parlent leurs grommelot respectifs.

Ce ne sont pas des martyrs, ni des bourreaux.

Juste des victimes sans pathos mais pleins d’espoir, de vie, mis dans une situation qui ne date pas de hier et qui se reproduit sans fin.

Mise en scène : Thylda Barès
Comédien.ne.s : Andrea Boeryd, Elizabeth Margereson, Manon Dumonceaux, Paul Colom, Sencan Oytun Tokuç, Tibor Radvanyi, Vincent Lecomte

Durée : 60 minutes
Tout public à partir de 7 ans

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Afin de ne pas gêner les spectateurs et les artistes, nous n’acceptons aucun retardataire une fois le spectacle commencé.