français | Türkçe

connexion

Récital pour 2 clavecins : P. Hantaï - S. Sempé

9 décembre 2012, 18:00

| Concert , Musique baroque , Ouvert à tous

Musique baroque

Si vous souhaitez une invitation, veuillez cliquer ici :

Récital pour deux clavecins

Pierre Hantaï – clavecin

Skip Sempé - clavecin

Deux maîtres actuels du clavecin combinent leurs talents et leurs personnalités pour un concert d’anthologie à quatre mains et deux clavecins.

Programme :

JEAN- PHILIPPE RAMEAU (1683-1764) :

1- Ouverture, Musette en rondeau, Menuets, Tambourins,
Air pour les polonais, Air pour les Esclaves Africains (Les Indes Galantes,1735)
Musette (Platée,1745)
Chaconne (Dardanus,1739)

2- Air pour les Incas du Pérou (Les Indes Galantes)
Air pour les Démons (Castor et Pollux, 1737)
Sarabande (Pièces de clavecin, 1724)
Air pour les Bostangis, gavotte (Les Indes Galantes)
La Marais (Pièces de clavecin en concerts, 1741)

3- Air tendre en duo (Dardanus)
Ouverture (Pigmalion,1747)
Menuet (Hippolyte et Aricie, 1733)
L’Agaçante (Pièces de clavecin en concerts)
Prélude (Dardanus)
Tambourins en rondeau (Les Fêtes d’Hébé, 1737)
La Timide (Pièces de clavecin en concerts)
Air Gai (Les Paladins, 1760)
Menuet dans le goût de la vièle (Platée)
La Pantomime, L’Indiscrète (Pièces de clavecin en concerts)

4- Prélude (Dardanus)
Chaconne (Les Indes Galantes)
Tambourins (Dardanus)

Skip Sempé – claveciniste

Originaire de la Nouvelle-Orléans, Skip Sempé a étudié la musique, la musicologie, l’organologie et l’histoire de l’art aux États-Unis à l’Oberlin Conservatory avant de compléter sa formation à Amsterdam auprès de Gustav Leonhardt. Il fait alors le choix de s’installer en Europe pour aller plus avant dans sa propre redécouverte d’un répertoire connu ou moins connu allant de 1500 à 1750. Rapidement, Skip Sempé s’est fait connaître comme un musicien que les connaissances historiques et organologiques ont conduit à défendre une conception vivante et engagée de l’interprète, alimentée notamment par des recherches pour renouer avec les pratiques d’improvisation particulièrement importantes dans la musique de la Renaissance.

Claveciniste et chef d’orchestre, il a fédéré autour de lui de nombreux musiciens pour former le Capriccio Stravagante en 1986, qui se décline aujourd’hui sous la forme de trois ensembles : Capriccio Stravagante, le Capriccio Stravagante Renaissance Orchestra et Capriccio Stravagante Les 24 Violons.

Comme soliste, Skip Sempé est particulièrement célébré pour son affinité avec les œuvres de la période élisabéthaine, la littérature française pour clavecin (Chambonnières, d’Anglebert, Forqueray, Louis et François Couperin, Rameau), Bach et Scarlatti, ainsi que pour ses talents d’improvisateur et de transcripteur.

Il est régulièrement sollicité comme chef invité, et a été amené à se produire avec Julien Martin, Josh Cheatham, Sophie Gent, Olivier Fortin, Pierre Hantaï, Doron Sherwin, et les ensembles B’Rock, Collegium Vocale de Gand, le Chœur Pygmalion, Chanticleer, Les Voix Humaines, le Studio de Musique Ancienne de Montreal, le Helsinki Baroque Orchestra et l’Akademie für Alte Musik Berlin.
Ajoutant le rôle de directeur artistique à ses activités de claveciniste, chef d’orchestre, professeur et conférencier, il a fondé en 2006 son propre label, Paradizo, pour lequel il enregistre en soliste ou avec ses ensembles, et coordonne des projets éditoriaux comme l’hommage documenté qu’il a consacré à Wanda Landowska, une musicienne qui l’a beaucoup inspiré, ou un recueil rassemblant ses propres essais sur la musique et l’interprétation.

Pierre Hantaï – claveciniste

Né en 1964, Pierre Hantaï se passionne pour la musique de Bach vers sa dixième année. Sous l’influence de Gustav Leonhardt, il commence à étudier le clavecin, d’abord seul, puis sous la direction d’Arthur Haas. Très tôt, il donne ses premiers concerts, seul ou avec ses frères Marc et Jérôme.

Il étudie alors deux années à Amsterdam auprès de Gustav Leonhardt, qui l’invite par la suite à jouer sous sa direction. Les années qui suivent le voient collaborer avec de nombreux musiciens et chefs d’ensemble, comme Philippe Herreweghe, les frères Kuijken, François Fernandez, Marc Minkowski, Philippe Pierlot.

Désormais, il joue le plus souvent en soliste à travers le monde. Il est souvent invité par Jordi Savall et il aime également retrouver ses frères et ses amis, Amandine Beyer, Hugo Reyne, Sébastien Marq, Skip Sempé, Olivier Fortin ou Jean-Guihen Queyras, pour faire de la musique de chambre. Il a récemment reconstitué l’ensemble qu’il avait fondé dans les années 1980, le Concert Français, dans le but d’interpréter les Suites, Concertos et cantates de Bach.

De sa riche discographie, on retiendra ses derniers enregistrements pour Mirare : les Variations Goldberg, le Premier Livre du Clavier bien Tempéré de Jean Sébastien Bach, trois volumes de Sonates de Scarlatti, un récital François Couperin et un programme de Suites.

recherche


MOODLE E-OKUL web-mail