Lycée Notre Dame de Sion

Cumhuriyet Caddesi 127 Harbiye 34373 Istanbul - Tel:+90 (212) 219 16 97 www.nds.k12.tr
http://pianocompetitionos.nds.k12.tr

RATIMIR MARTINOVIĆ

pianiste

« Une haute intelligence, une technique brillante et originale, des sons délicatement lyriques et puissamment dramatiques avec une alchimie d’innombrables nuances sonores... », ces élogieuses critiques confèrent au pianiste Ratimir Martinović une place et un statut particuliers parmi les artistes de sa génération.
Depuis ses débuts, dévoué sans concession à l’excellence musicale, Martinović est passé, après des années au sein d’établissements d’enseignement, de classes de maître et de salles de concert partout dans le monde, du statut de jeune pianiste talentueux à celui d’artiste mature, tant sur le plan de son expressivité que de sa personnalité et de sa conception musicale.
Ratimir Martinović est né à Kotor, au Monténégro. Après avoir été dirigé par le professeur Emilija Sposojevič et les professeurs Frederik Stanković et Arbo Valdma à Novi Sad, il découvrit un pédagogue en la personne de Kemal Gekić, l’un des plus grands virtuoses de notre époque. Malgré des orientations différentes dans le répertoire et l’expressivité, Martinović a étudié pendant sept ans auprès de Gekić à l’Académie des arts de Novi Sad et à l’université de Floride de Miami (États-Unis). Diplômé en 1999, il a joué, en un seul récital, les Variations Goldberg de Bach, la Sonate Hammerklavier de Beethoven, les Quatre ballades de Chopin et la Toccata de Prokofiev. Il a obtenu son diplôme de master en 2002, en dirigeant et interprétant les œuvres de Mozart et Haydn, et avec un récital entièrement dédié aux compositions de Bach.
La polyvalence et l’extraordinaire personnalité artistique de Ratimir Martinović ne se reflètent pas uniquement dans ses préférences de répertoire, mais également dans ses actions visant à soutenir la pratique musicale dans sa région d’origine. Martinović est le fondateur et le directeur de l’un des festivals de musique les plus prestigieux des Balkans : le festival KotorArt, dans sa ville natale, au sein duquel il invite depuis 18 ans les plus grands noms du monde de la musique. De plus, le festival aborde souvent dans son programme des thématiques sociales actuelles, étroitement liées à la musique, créant de nouveaux témoignages sonores de notre époque. Martinović est également actif au niveau pédagogique - il est l’un des plus jeunes professeurs titulaires de l’histoire de l’Université de Novi Sad. Dans sa classe, il a le privilège, depuis l’âge de 24 ans, de former des générations de jeunes pianistes.
« Le principe de l’effort constant dans l’action avant toute autre chose, selon des normes bien établies et bien acceptées, est finalement devenu le credo personnel et artistique de Martinović, ce qui lui permet d’accroître ses réalisations à des sommets inimaginables ».
Ratimir Martinović a fait plus de 700 concerts avec plus de 60 orchestres en Europe, Asie, Amérique du Nord, Amérique du Sud, dans de hauts lieux de la musique tels le Carnegie Hall et l’Auditorium Stern (New York), l’Auditorium Parco della Musica (Rome), les salles de concert Rudolfinum et Dvorak (Prague), le Centre des Arts Orientaux (Shanghai), les salles de concert Glenn Gould (Toronto), Lisinski (Zagreb), Art Center (Seoul), la Maison Internationale de la Musique (Moscou), et dans d’autres lieux à travers le monde tels que Tokyo, Santa Barbara, Londres, Vancouver, Montreal, Miami, Buenos Aires, Helsinki, Tubingen, Pékin, Fukuoka et le Brésil. Parmi les orchestres avec lesquels il a joué se trouvent les orchestres symphoniques de Berlin, d’Istanbul, de Mexico, de Belgrade, de Thailande, de Helsingborg, Plovdiv et l’orchestre de la Radio Tchèque, ou encore les ensembles de musique de chambre du conservatoire de Tchaikovski, de Kaliningrad et l’orchestre Viotti. Martinović est un invité fréquent des jurys de concours de piano, en Italie, Grande Bretagne, Croatie. Il est égalememt professeur lors de master classes au Japon, au Portugal, aux USA, en Pologne et ailleurs. Il a enregistré deux CDs, l’un avec les variations Goldberg de J.S. Bach et l’autre avec des oeuvres de Bach, Mozart, Chopin et Brahms.
Depuis 2016, il se dédie au grand compositeur d’Europe centrale, encore trop méconnu, Vasilije Mokranjac (1923-1984). Martinović a joué son oeuvre intégrale en 2016 à Belgrade, durant un récital de 3 heures. Avec la famille de Mokranjac, Martinović est le fondateur et le président de la Fondation Vasilije Mokranjac, dont le but est de préserver et de promouvoir l’oeuvre de ce compositeur génial, dans un rayonnement régional et mondial. La digitalisation de l’oeuvre de Mokranjac a été à ce jour entièrement réalisée.