français | Türkçe

connexion

Prix littéraire Notre Dame de Sion 2011

26 mai 2011, 19:00

| Cérémonie , Sur invitation

La cérémonie se déroulera au Palais de France

’’Le prix littéraire Notre Dame de Sion 2011’’ revient à Yalçın Tosun

Le prix littéraire Notre Dame de Sion 2011 est accordé à Yalçın Tosun pour son livre ’’Le père, la
mère et les autres choses mortelles’’
. Choisi par les neuf membres d’un jury* constitué d’écrivains,
de journalistes et d’anciens élèves de Notre Dame de Sion, Yalçın Tosun se verra remettre son prix
lors d’une cérémonie qui aura lieu le jeudi 26 mai 2011 au Palais de France, sous le patronage du
Consul général de France à Istanbul, Monsieur Hervé Magro.

Le choix du jury a été motivé comme suit : « Dans son livre ’’Le père, la mère et les autres choses
mortelles’’, Yalçın Tosun donne à la narration un nouveau souffle. L’œuvre, qui commence par
l’affirmation ’’Rien n’est aussi dangereux que son propre passé’’, raconte de façon brève mais en
procédant par petites touches fines, comme de la dentelle à l’aiguille, l’amour sans réciprocité, la
haine, les aspirations, les passions, les sentiments de culpabilité et tout ce qui relève de l’humain,
tissés autour du père, de la mère, des frères et sœurs et des amis’’.

Publié en novembre 2009 par les Éditions Yapı Kredi - et avec une seconde édition pour avoir été
apprécié des lecteurs - ’’Le père, la mère et les autres choses mortelles’’ est une série de nouvelles
où l’on retrouve les repères du monde narratif de Yalçın Tosun, un des jeunes écrivains de notre
littérature. L’auteur a la hardiesse de regarder l’Homme, le monde, son environnement, et mieux
encore, à l’intérieur de lui-même. Il exprime avec mélancolie sa recherche de l’amitié, de l’amour,
du bonheur. Par sa plume, l’inexprimable est communiqué avec une délicate virtuosité, en sourdine.
Il faut lire ce livre, en considérant qu’il y a là une contribution notable à notre nouvelle narration...

Cette année, le jury a décidé de remettre la mention à Gaye Boralıoğlu, pour son livre ’’Le faux rythme’’ publié aux Editions Iletişim. La décision motivée du jury indique : « Dans son livre ’’Le
faux rythme’’, Gaye Boralıoğlu raconte avec habileté la joie colorée, mouvementée, passionnée,
nostalgique des roms. Au son du tambourin de Yunus, les amours passionnées de Güldane et de
Halil défilent comme les séquences d’un film ».

Prix littéraire Notre Dame de Sion : Le projet qui relie le Lycée au monde des livres

Dans la vie éducative turque et depuis plus de cent cinquante ans, le Lycée français Notre Dame de
Sion se charge, en plus de ses activités d’enseignement et d’éducation, de la mission de développer
les liens culturels entre la Turquie et la France. C’est dans cette perspective qu’un prix littéraire
Notre Dame de Sion a été créé.

L’une des particularités de ce prix est qu’il est accordé en alternance à une œuvre écrite en
langue turque puis, l’année suivante, à une œuvre écrite en français et traduite en turque. Les
genres littéraires récompensés sont les romans, contes ou essais écrits ou traduits et publiés
deux ans avant la date de la remise du prix (printemps).

Le Prix Littéraire NDS 2009 a été attribué à l’écrivain Gürsel Korat pour Kalenderiye (et
Ayşegül Çelik a obtenu la mention du jury pour son livre Şehper, Dehlizdeki Kuş), et celui de
2010 à l’écrivain Sylvie Germain pour son roman Magnus traduit par Yıldız Ademoğlu Atlan.
Les deux cérémonies de remise du Prix Littéraire se déroulent dans le prestigieux Palais de
France, sous le haut patronage de S.E. l’Ambassadeur de France en Turquie, Monsieur Bernard
Emié.

* Les jurées : Tomris Alpay (présidente), Yazgülü Aldoğan, Mayda Saris, Feyza Zaim,
Özlem Yüzak, Füsun Türkmen, Saadet Özen, R. Ebru Erbaş, Nükhet Güz

recherche


MOODLE E-OKUL web-mail