français | Türkçe

connexion

Le désir au coeur de la relation éducative

29 mars 2014, 15:00

| Conférence , Ouvert à tous

Conférence

Traduction simultanée par Nami Başer

Le désir au coeur de la relation éducative

Le transfert et son au-delà, conditions de l’apprentissage et de la créativité

Les enseignants rencontrent aujourd’hui plus qu’hier une fin de non-recevoir à leur offre de savoir de la part d’élèves de plus en plus nombreux. L’engagement des élèves dans une dynamique de formation est devenu un phénomène plutôt exceptionnel. Si ce diagnostic est exact, nous aurons à en trouver les causes et proposer les remèdes.

L’hypothèse qui sera proposée à la réflexion est que le lien interpersonnel de l’élève au maître est appauvri, voire dévalorisé. La fonction de passeur de savoir s’en trouve compromise et avec elle s’annule l’engagement dans les processus d’apprentissage.
Le remède se trouverait dans un nouveau mode de liaison de l’élève au savoir par la revalorisation du lien transférentiel maître-élève. C’est ici que les repères de la psychanalyse pourraient s’avérer d’une certaine utilité, dans le respect de la spécificité des pratiques enseignantes.

L’intervention de Madame Marie Liévain, chercheure en sciences de l’éducation, permettra de mettre cette thématique en situation.
Une large place sera faite aux questions de l’auditoire, particulièrement de la part des enseignants aux prises avec le problème traité.

Guy de Villers Grand-Champs

Guy de Villers Grand-Champs est docteur en philosophie (Université catholique de Louvain, Belgique) et psychanalyste. Il est professeur émérite à l’UCL, à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, où il a été titulaire de la chaire de philosophie de l’éducation. Il a collaboré à la création de la faculté ouverte pour adultes (FOPA). Comme chercheur, il est un pionnier à Louvain-La-Neuve de la méthode biographique en sciences humaines. Avec Bernadette Courtois (Paris), Pierre Dominicé (Genève) et Gaston Pineau (Montréal - Tours) il a fondé l’Association internationale des histoires de vie en formation (ASIHVIF) dont il a été président.

Psychanalyste, il est membre de l’Association de la Cause freudienne en Belgique (ACF-B), de l’École de la Cause freudienne (ECF) à Paris et de l’Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). Il est enseignant à la Section clinique de Bruxelles (Institut du champ freudien) et il assure la co-responsabilité d’un Séminaire d’étude de la psychanalyse à Louvain-La-Neuve.

Comme auteur ou co-auteur, il a publié de nombreux ouvrages et articles traitant de l’éthique et de la dimension du sujet en formation. Dans le cadre d’un service à la collectivité, il assure la supervision d’intervenants sociaux (enseignants, éducateurs, thérapeutes, formateurs d’adultes).

Marie Liévain-Vantieghem

Marie Liévain est diplômée en psychologie clinique (Institut Libre Marie Haps, Bruxelles) et a travaillé en Institut Médico Pédagogique (Belgique). Maître et chercheure en sciences de l’éducation de l’Université de Rouen (France), elle mène des travaux dans le champ de l’éducation et de la formation selon une approche clinique d’orientation psychanalytique. Elle s’intéresse tout particulièrement à la question des phénomènes de transfert dans la relation pédagogique. Elle a également enseigné dans différents instituts dans le cadre de la formation initiale des nurses et des éducateur(trice)s.

recherche


MOODLE TICE E-OKUL web-mail