français | Türkçe

connexion

Écrivains, musiciens et artistes face aux Tanzimat

15 → 16 mars 2019

| Colloque , Ouvert à tous

FESTIVAL LISZTOMANIAS D’ISTANBUL

Le Lycée Notre-Dame de Sion organise une série d’évènements musicaux et culturels pour célébrer Franz Liszt, artiste visionnaire et immense phénomène de la musique romantique.

Cette initiative est née de la collaboration du Lycée Notre-Dame de Sion avec le Festival des Lisztomanias de Châteauroux (France) qui, pour sa 17ème édition en octobre 2018, avait pour thème "L’Orient de Liszt".

Écrivains, musiciens et artistes face aux tanzimat. Enjeux esthétiques et idéologiques.

Colloque international et interdisciplinaire sous la responsabilité scientifique de Sarga Moussa (CNRS, UMR THALIM, Paris) et Nicolas Dufetel (CNRS, UMR IReMus, Paris).
En collaboration avec l’IFEA

On sait que Liszt joua dans toute l’Europe et qu’il voyagea jusqu’en Orient, puisqu’il mit un terme à sa carrière de soliste après avoir joué devant Abdul-Medjid, à Constantinople, en 1847. C’était l’époque des réformes à l’européenne, commencées dès le règne de Mahmoud II, et ensuite l’ère des Tanzimat, poursuivie tout au long du XIXe siècle par les sultans pour moderniser leur empire. Cette progressive européanisation concernait tous les domaines de la société – armée, administration, presse, mais aussi la culture au sens large. On posera donc la question, dans le cadre de ce colloque organisé à l’occasion des « Orientales de Liszt », de savoir comment les écrivains et artistes (en particulier peintres et musiciens) ayant voyagé en Turquie, des années 1830 jusqu’à la Première Guerre mondiale, ont réagi face à ce monde en pleine transformation. De la critique de Constantinople perdant une partie de son « orientalité » à l’éloge des capacités réformatrices de la société ottomane, en passant par les supposées rémanences du « despotisme oriental », ou encore les réflexions (souvent ironiques) des voyageurs sur les phénomènes d’hybridité culturelle, il existe tout un spectre de positions esthétiques et idéologiques qu’il s’agira d’examiner et de mettre en relation à la fois avec la fascination exercée par l’Orient ottoman sur l’Europe et avec le contexte d’européanisation de ce même Orient ottoman – autrement dit d’étudier une période de rencontre, où les identités sont fluctuantes et se modifient au contact les unes des autres.

Le Colloque sera modéré par Sarga Moussa et Nicolas Dufétel.

PROGRAMME

*** VENDREDI 15 MARS 2019 ***
9h20 :
- Yann De Lansalut (Directeur du lycée Notre-Dame de Sion) : Mot de bienvenue
- Allocution de Monsieur Eric Soulier, Conseiller culturel et de coopération éducative et scientifique, Ambassade de France en Turquie
- Nicolas Dufetel et Sarga Moussa : Écrivains, musiciens et artistes face aux tanzimat : perspectives de recherche

Session 1 : LE CONTEXTE POLITIQUE ET SOCIAL DES TANZIMAT

1. 9h45 : Edhem Eldem (Université de Boğaziçi, Istanbul/Collège de France) : Introduction
2. 10h15 : Nurmelek Demir (Université d’Ankara) : Un manifeste de la modernisation turque : la lettre de Moustapha Fazıl au Sultan Abdulaziz (1866)
Pause
3. 11h15 : Aylin Koçunyan (Notre-Dame de Sion/CETOBAC) : Les Tanzimat et la réglementation de l’art : quelques aspects
4. 12h00 : Christophe Corbier (CNRS-IReMus) : Hellénisme et tanzimat. Voyageurs français dans l’île de Chios, de Fustel de Coulanges à Hubert Pernot

Session 2 : LITTERATURE

5. 14h30 : Daniel Lançon (Université Grenoble Alpes, UMR Litt&arts) : Une princesse réfugiée en Turquie à la fin de l’époque romantique : Cristina di Belgiojoso dans le contexte de la première phase de réorganisation de l’Empire ottoman
6. 15h15 : Sarga Moussa (CNRS-THALIM) : Flaubert à Constantinople, ou la construction d’un orientalisme critique
7. 16h : Timur Muhidine (INALCO) : De curieux mélomanes : les écrivains turcs du XIXe siècle face à la musique

*** SAMEDI 16 MARS 2019 ***

Session 3 : HISTOIRE DE L’ART ET ARCHITECTURE

8. 10h : Christine Peltre (Université de Strasbourg) : L’Empire ottoman et le milieu artistique français du XIXe siècle ou la pérennité d’une image
9. 10h45 : Zeynep İnankur (Université de Mimar Sinan) : From Tanzimat to the school of Fine arts
10. 11h30 : Zeynep Çelik (New Jersey Institute of Technology) : Reflections on Late Ottoman Architecture

Session 4 : MUSIQUE

11. 14h : Emre Araci : The other Donizetti : Master of the Sultans’ Music
12. 14h45 : Nicolas Dufetel (CNRS-IReMus) : L’odyssée ottomane des 40 Chanteurs montagnards d’Alfred Roland (1845-46)
Pause
13. 15h45 : Ömer Eğecioğlu (University of California at Santa Barbara) : Liszt’s student “Der Pasha” from İstanbul : the story of Faik Bey Franz Della Sudda (1859-1940)
14. 16h30 : Géza Dávid (ELTE University, Budapest) – Lajos Gracza ( Liszt Archives
Budapest - Göppingen) :
Nineteenth Century Hungarian–Ottoman Music Connections : Liszt in Istanbul and Two Marches

17h15 : Sarga Moussa et Nicolas Dufetel  : Conclusion

Le colloque se déroulera dans la salle de spectacles du lycée Notre-Dame de Sion.
Le colloque sera accompagné d’une traduction simultanée en français ou en turc, selon la langue des conférenciers.


A propos du Festival Lisztomanias de Châteauroux (France)

Depuis 2002, le festival des Lisztomanias, sous la direction de François-Roger Cazala, Président des Lisztomanias de Châteauroux et sous la direction artistique de Jean-Yves Clément, fait vivre le projet de Franz Liszt lui-même : créer un festival à Châteauroux, avec la complicité active de George Sand. Pianiste virtuose et interprète planétaire, compositeur de génie multiforme, chef d’orchestre à l’attitude révolutionnaire, enseignant de légende, écrivain et penseur, Franz Liszt est le grand phénomène de la musique romantique par son envergure et sa puissance visionnaire qui traversent le siècle. Unique en France et en Europe, le festival des Lisztomanias rassemble le public chaque année fin octobre autour d’un programme de très grande qualité.

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail