français | Türkçe

connexion

ALLOCUTION DE TOMRIS ALPAY PRESIDENTE DU JURY 14 Mai 2010

Madame la Ministre de l’enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, Monsieur l’Ambassadeur, Monsieur le Consul général,
Chères Sylvie Germain, Yıldız Ademoglu Atlan, Messieurs les directeurs régionaux des affaires culturelles françaises et chers invités ;

C’est pour la deuxième cérémonie de remise du prix littéraire du lycée NDS, point-phare dans la coopération culturelle franco-turque, que nous sommes réunis ici, ce soir. Je vous souhaite à tous, la bienvenue.

Conformément à son règlement, le prix littéraire du lycée NDS est décerné cette année à un auteur turc ou étranger, écrivant en français, et dont l’œuvre a été traduite en turc.
Ce prix revêt également une signification particulière, puisqu’il s’inscrit en dernière étape de la Saison turque, réalisé en 2009-2010.
Le fait que le prix littéraire NDS soit décerné à un œuvre francophone contribue positivement à la coopération culturelle franco-turque, tout en permettant de faire connaître davantage d’auteurs français dans notre pays.

Je puis vous dire que pour notre jury, composé de 9 membres, la sélection n’a pas été simple à opérer, parmi les œuvres écrites en français, toutes plus remarquables, les unes que les autres, et dont les traductions en langue turque ont été effectuées entre les années 2007 et 2009.

A l’issue de cette sélection, c’est Sylvie Germain pour son roman Magnus qui a été sélectionnée comme lauréate du prix littéraire NDS 2010. Ce roman nous dépeint les angoisses et les joies de la vie, dans un style original et surprenant empreint de romantisme, fantastique, de magie et philosophie.

Sylvie Germain est un écrivain passionné, qui se distingue par le nombre de ses œuvres et les divers prix littéraires qui les ont couronnées. Magnus est la 3ème œuvre de Sylvie Germain traduite dans notre langue.

Suite à la publication et au succès de ses œuvres en France, l’écrivain américain Truman Capote avait formulé, lors d’une table-ronde, cette vérité qui dit : ’’l’auteur et le traducteur doivent être des jumeaux spirituels’’, soulignant ainsi l’importance de la traduction, pour qu’une œuvre soit comprise, appréciée et fasse écho dans une autre langue.

C’est pourquoi, ce soir, toujours en vertu du règlement du prix littéraire du Lycée NDS, nous délivrons le prix de traducteur à Madame Yıldız Ademoglu Atlan qui, en traduisant Magnus, a contribué à enrichir notre langue en nous transmettant ainsi la philosophie et toute la subtilité littéraire de Sylvie Germain.

Au nom des membres du jury, nous félicitons donc Mesdames Sylvie Germain et Yıldız Ademoglu Atlan, et nous leur souhaitons un plein succès dans leur carrière littéraire.
Je me dois de remercier de tout cœur mes amis, les membres du jury.
Chers invités, nous vous remercions également pour votre participation.

recherche


MOODLE TICE E-OKUL web-mail