français | Türkçe

connexion

Quand le piano fait son cinéma

14 février 2019, 19:30

| Concert , Musique classique , Ouvert à tous

Franck Ciup et Pierre Réach : Piano à 4 mains.

Concert :
Pendant ce concert de piano à 4 mains, Pierre Réach et Franck Ciup jouent les grands compositeurs de musiques de films (Cosma, Delerue, Morricone, Legrand, Lai, Rota, Bernstein) en les associant harmonieusement avec des compositeurs dits « classiques » (Debussy, Dvorak, Schumann, Ravel, Mozart, Schubert, Brahms).

Pierre Réach, pianiste

Avec un concert au sommet du Pic du Midi de Bigorre à 2800 mètres d’altitude en juin 1997 sur un piano de concert héliporté, Pierre Réach est le cofondateur et co-directeur du festival Piano-Pic et de l’Académie internationale G.Sebök. Il est professeur au CRR de Paris, à l’Ecole supérieure de Catalogne à Barcelone et professeur Honoris Causa du Conservatoire supérieur de Shanghai où il se rend deux fois par an. Toujours désireux d’aider les jeunes pianistes, il crée le Concours International « Chopin à Bagnères » et le Concours International Paul Badura-Skoda à Vila-seca (Tarragona) dont la première édition en septembre 2010 a connu un vif succès. Dans ce même lieu il organise le Festival de Musique de Vila-seca qui comprend récitals et masterclasses. Il a créé aussi un cycle de concerts intitulé Piano à Castelnaudary qui a lieu désormais chaque année au début de juillet. Ses concerts le conduisent dans le monde entier, dans tous les pays d’Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Israel, au Japon, Corée du Sud et Chine. Lauréat de plusieurs concours internationaux (premier prix du concours Olivier Messiaen, médaille du Concours Arthur Rubinstein dont il reçut les conseils pendant plusieurs années, (premier prix du concours Pozzoli), il donne depuis de longues années des récitals et concerts avec orchestre et se fait entendre dans des festivals réputés tant en Europe qu’en Amérique et Asie. Il a enregistré plusieurs CDs dont notamment les Variations Goldberg de Bach, des œuvres de Charles Valentin Alkan qu’il a fait redécouvrir au public français, la diabolique transcription lisztienne de la Symphonie Fantastique de Berlioz, et prépare actuellement l’intégrale des sonates de Beethoven. Pierre Réach donne régulièrement des masterclasses dans plusieurs pays (Japon, Chine, Amérique du nord et du sud, Corée du sud, Italie, Espagne, Portugal, Russie, Israel etc) et fait très fréquemment partie des jurys de grands concours internationaux (Shanghai, Rio de Janeiro, Olivier Messiaen, Monza, Pozzoli, Masters de Monte- Carlo, San-José, Istanbul , Skriabine à Rome, etc.)

En mars 2015, Pierre Réach a été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres par le Ministère de la Culture.

Franck Ciup, pianiste, compositeur

Né en 1962, Pianiste, compositeur, diplômé de l’école normale de musique de Paris, Franck Ciup est une personnalité au double « je » et « jeu » à la polyphonie d’activités multiples. En 1998 il crée une marque de prêt à porter femme, puis en 2006 crée dans sa maison de Bourges, un petit théâtre privé dans le style italien, dorures, Murano, rideau rouge de 120 places, le Théâtre Saint Bonnet, dont l’acoustique est miraculeuse. De prestigieux musiciens viennent jouer ou enregistrer au « paradis des pianistes » (Badura Skoda, Reach, Lugansky, Engerer, Paley, Mardirossian, Roussev, Demarquette, Girod, El Bacha, Duchable, Bax, Chung, Braide, Pfaff, Cohen, Ashkenazy, Pogorelich, Sokolov.)
Son enregistrement des variations Goldberg lui a valu la plus belle des récompenses de son écrivain favori, Christian BOBIN : « Cher Franck Ciup, votre attaque des variations Goldberg est simplement inoubliable : une lenteur de neige, un paradis de silence avec une brise de cristal … »
Marie Christine Barrault la marraine du Théâtre Saint Bonnet forme régulièrement avec lui un duo d’amitié et de complicité, dans des concerts littérature-musique.
Ses compositions pour piano sont jouées par de grands pianistes virtuoses comme Eric Artz, Tristan Pfaff, Etsuko Hirose, Nima Sarkechik et la jeune prodige Angelina Natal, entre autres.
Franck Ciup invente le spectacle « Quand le piano fait son cinéma » qu’il joue avec ses amis musiciens dans une fraternelle communion Schubertienne. Les plus belles pages de célèbres musiques de films (composées par Cosma, Delerue, Morricone, Legrand, Lai, Rota, Bernstein) mixées astucieusement en fondus enchaînés avec des extraits des grands compositeurs « classiques » (Debussy, Dvorak, Schumann, Ravel, Mozart, Schubert, Brahms).
L’écrivain, philosophe et directeur artistique Jean Yves Clément (avec qui ils se produisent dans un spectacle « Variations Glenn Gould » entre textes sur Glenn Gould et variations Goldberg ) écrit de lui un vibrant hommage :
« Les œuvres de Franck sont à son image, exubérantes, généreuses, pleines de vie et d’invention. Parsemées de clins-d’œil aux génies qu’il vénère, elles constituent aussi un exercice d’admiration à leur égard, que vient servir une virtuosité à la fois puissante et ludique. Car à l’instar de Liszt, Franck se veut avant tout un serviteur des arts et de la beauté, sachant comme le compositeur-pianiste hongrois, que « servir autrui est la tâche de ceux qui ne cherchent point leur compte en ce monde ».

La devise de Franck Ciup : "Le jeu est puéril, mais le fait de jouer est sérieux".

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail