français | Türkçe

connexion

Orçun Orçunsel, lauréat du Prix Donizetti de la musique classique 2017 dans la catégorie de « Meilleur chef d’orchestre »

Orçun Orçunsel a remporté le Prix Donizetti de la musique classique 2017 dans la catégorie du “Meilleur chef d’orchestre” de l’année.

Si on le croisait dans la rue, on aurait du mal à penser qu’Orçun est chef d’orchestre. Et pour cause, avec son sourire et son jeune âge, son image contraste avec le cliché du maestro à l’air grave et aux cheveux grisonnants. Mais sa simplicité et son air bon enfant ne l’empêchent toutefois pas d’être un des chefs d’orchestre les plus réputés de Turquie. Lorsqu’il monte sur scène, il se métamorphose en personnage théâtral, faisant véritablement vivre les compositions aux amoureux de musique venus s’abandonner au rythme de sa baguette.

Pour Serhan Bali, Directeur de la publication de la revue de musique classique Andante : « Elève de Gürel Aykal, doyen et emblématique chef d’orchestre turc, Orçun Orçunsel a contribué au renouveau et à l’enthousiasme dans le milieu des concerts à Istanbul en créant en 2008 l’orchestre symphonique d’Orchestra’Sion ».

Orçun Orçunsel raconte ainsi la création de cet ensemble : «  En 2007, l’Orchestre de Chambre de Borusan donnait des récitals à Notre-Dame de Sion. J’ai joué lors du premier concert de cet orchestre et un an plus tard, je me suis retrouvé ici [à NDS] pour un récital de piano. Après ce dernier, Yann de Lansalut, directeur du lycée, m’a invité à utiliser leur salle de musique et je lui ai parlé de mon projet de créer un orchestre là. Étant un amateur passionné de musique classique, il m’a apporté son soutien. L’architecture élégante et l’ambiance de la salle du lycée m’avaient plu, et c’est pourquoi je voulais créer un orchestre ici, comme c’est le cas dans d’autres lycées européens. Ici, à Istanbul, tous les musiciens d’orchestre se connaissent, nous sommes des amis du conservatoire. Ainsi, j’ai parlé avec eux et je leur ai expliqué que je créais un orchestre dans la salle de NDS Par la suite, nous avons donné notre premier concert le 17 décembre 2008 en tant qu’Orchestra’Sion.

L’orchestre avait été mis sur pied en un rien de temps et il nous a été impossible de trouver un soliste à la hâte ; c’est la raison pour laquelle j’étais à la fois soliste et chef d’orchestre pour le premier concert. De Mozart à Tchaïkovski, nous avions un répertoire très difficile à jouer, mais nous avons tout de même réussi.

Depuis, nous donnons six à sept concerts par an et j’essaie toujours de présenter des pièces uniques en évitant généralement de répéter les concerts proposés par d’autres orchestres. J’ai adapté certaines pièces de piano pour Orchestra’Sion. De plus, je cherche à créer des répertoires intéressants pour éviter l’ennui de l’audience ».

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail