français | Türkçe

connexion

Les membres du jury du Prix Littéraire NDS

TOMRİS ALPAY (NDS 62)
Après le lycée français de filles Notre Dame de Sion, Tomris Alpay a terminé la faculté de pharmacologie de l’Université d’Istanbul. Entre 1966 et 2003, elle a travaillé comme administratrice dans des sociétés pharmaceutiques multinationales, en Turquie et à l’étranger.
Entre 1962 et 1967, elle a préparé la page ’’Les nations rigolent’’ de la revue Akbaba. En 1991, au Concours de Narration Orhan Kemal, elle a obtenu le premier prix avec son dossier d’histoires Bir Demet Mavi, bir Damla Yeşil (Un bouquet de bleu, une goutte de vert).
Entre 1992 et 1995, ses essais dans le domaine des femmes, de la jeunesse et de l’environnement ont été publiés principalement dans la revue Cumhuriyet, ainsi que dans les quotidiens Yeni Yüzyıl, Radikal et Hürriyet.
En 1995, Yaşamın Öteki Yarısı, Olgunluktan Menopoza (L’autre moitié de la vie : de la maturité à la ménopause) est publié aux Editions Milliyet ainsi que dans journal Milliyet.
En 1997, ses textes ont été publiés sous forme de recueil aux Editions Yapı Kredi, sous le titre Gençlikte Yeşeren Umut (L’espoir qui germe dans la jeunesse).
Son livre Sağlığın Üç Doğal Anahtarı (Les trois clefs naturelles de la santé), résultat d’une longue expérience, est paru aux Éditions Yapı Kredi en 2004.
Depuis 2008, elle est membre et Présidente du jury du Prix Littéraire du Lycée Notre Dame de Sion.

YAZGÜLÜ ALDOĞAN
Après avoir été au collège à Notre Dame de Sion, Yazgülü Aldoğan a étudié au lycée de filles d’Üsküdar. Diplômée du département journalisme de l’Ecole Supérieure de Presse de la faculté de Sciences Politiques de l’Université d’Ankara, elle a commencé le journalisme comme correspondante à l’Agence Anka. La même année, elle entame le programme de Doctorat dans le domaine « Politique et administration publique ». Par la suite, elle obtiendra une bourse du gouvernement français pour poursuivre ses études à l’Institut français de Presse de l’Université de la Sorbonne à Paris où elle a terminé son doctorat. De retour en Turquie, elle a continué sa carrière universitaire dans son école supérieure et devient maître de conférence. Après les mises à l’écart du Conseil de l’Enseignement Supérieur, elle est revenue à Istanbul pour reprendre sa carrière de journaliste. Elle a publié la revue Nokta. Elle a assuré les fonctions de rédactrice en chef, éditrice et directrice de publication dans des quotidiens et des revues hebdomadaires. Elle a réalisé des programmes de radio et de télévision sur la média et sur l’actualité. Depuis plus de dix ans, Yazgülü Aldoğan est chroniqueuse au quotidien Posta et donne aussi des cours de médias à l’Université de la Culture.
La politique, la culture, l’art, la littérature et l’éducation sont ses centres d’intérêt. Son livre Kiralık Adam (Homme à louer) a été parmi les 20 premiers livres les plus vendus à sa parution. Yazgülü Aldoğan s’accorde des moments pour se consacrer à l’écriture de ses livres. Le dernier en date est un roman intitulé « Güneşi Göremedi Şafak ».

LIZ BEHMOARAS (NDS 68)
Après le lycée Notre Dame de Sion, elle a fait des traductions de livres du français en turc. A partir de 1975, elle a travaillé comme conseillère et traductrice d’œuvres littéraires dans diverses maisons d’édition et comme journaliste dans diverses publications turques et étrangères.
Elle a publié sept livres à ce jour :
- Türkiye’de Aydınların Gözüyle Yahudiler (Les Juifs dans le regard des intellectuels de Turquie) (Recueil de reportages : Gözlem Yayın A.Ş. 1992)
- Kimsin Jak Samanon ? (Qui es-tu Jak Samanon ?) (Nouvelle/ Anı -Sel yayınları, 1997)
- Yüzyıl Sonu Tanıklıkları (Témoignages de fin de siècle) ( Recueil de reportages - Sel Yayınları, 1998)
- Mazhar Osman Kapalı Kutudaki Fırtına (Mazhar Osman, la Tempête dans la boîte fermée) (Roman biographique -Remzi Kitabevi A.Ş. 2001)
- Bir Kimlik Arayışı Hikâyesi (Une histoire de recherche d’identité) (Biographie -Remzi Kitabevi A.Ş. 2005) ;
- Suat Derviş Efsane Bir Kadın Ve Dönemi (Suat Derviş, une femme légendaire et son époque) (Biographie -Remzi Kitabevi A.Ş 2008) 
- Sevmenin Zamanı (Un temps pour aimer) (Roman, éditions Doğan Egmont, novembre 2011)
- Sen Bir Başka Gittin (Tu es parti autrement) (Roman, éditions Doğan Egmont, février 2015).

MINE HAKSAL (NDS 69)
Après le lycée français Notre Dame de Sion, elle a étudié à la faculté de Droit de Lausanne en Suisse. Elle a travaillé au Bureau de traduction culturelle et technique qu’elle a fondé avec des amis. Elle a occupé divers postes de traduction, révision, gestion de la librairie au sein des éditions Alfa Yayınları. Depuis 2000, elle continue ses travaux de traduction et travaille à son compte.

MAYDA SARİS (NDS 74)

Née à Istanbul, Mayda Saris a suivi le collège de Sainte-Pulchérie puis effectué ses années de lycée à Notre Dame de Sion. Elle a été diplômée en 1974. La même année, elle a commencé ses études dans le département de la Philologie française à la Faculté de Lettres de l’Université d’Istanbul. Elle a aussi suivi des cours d’Histoire de l’art moderne en tant qu’auditrice libre à l’Université Mimar Sinan. Elle a également fait des études de conception de mode. De 1990 à 1995, elle a travaillé dans les domaines des arts plastiques, de l’antiquité, de la philosophie et de Histoire de l’art.
Son livre Başlangıcından Günümüze Ermeni Resim Sanatı (La Peinture arménienne de ses débuts à nos jours) a également été publié en anglais sous le titre Armenian Painting from the Beginning to the Present (Agos Yay., 2003 et 2005).
Son livre Un peintre d’Istanbul : Mıgırdiç Civanyan a été publié en anglais et en turc (Portakal Sanat ve Kültürevi, 2006).
Elle a traduit en turc le roman L’Apatrie de Jean Kéhayan (Aras Yay., 2006).
Son livre intitulé İzi Kalır Hatıraların (Les souvenirs laissent des traces) est un recueil de trente reportages qu’elle a réalisés de 2001 à 2007 pour le journal Agos et qu’elle a développé par la suite (Aras Yay., 2007).
Son livre İstanbullu Rum Ressamlar (Les peintres grecs d’Istanbul) présente les peintres grecs actifs à Istanbul et leur art de la période ottomane à nos jours et a été publié en turc et en anglais (Greek Painters of İstanbul) (Birzamanlar Yay. 2010).
Son ouvrage Son Arapkirli Varsen Oruncakçıel (The Last Remaining Arapgirtsi) a également été publié en turc et en anglais (Birzamanlar Yay. 2011).
Mayda Saris poursuit sa carrière de journaliste depuis 2010 en tant que directrice de publication de la revue mensuelle Paros publiée à Istanbul.

ZEYNEP SABUNCU (NDS 76)
En 1976, elle a terminé le lycée français Notre Dame de Sion et en 1980 le département Langue et Littérature anglaises de l’Université Boğaziçi. Au département Ancienne Littérature turque de l’Université Boğaziçi, elle a obtenu un DEA en 1983 et un doctorat en 1989. Depuis 1990, elle fait partie du corps enseignant du même établissement et enseigne des matières telles que : le turc ottoman, le soufisme dans la littérature turque, introduction à la littérature turque, la prose dans la littérature turque, la paléographie ottomane , les classiques orientales et la la littérature turque.
Vice-doyenne de la Faculté de Sciences et Littérature de l’Université Boğaziçi depuis 2008, le principal ouvrage de Zeynep Sabuncu ’’Va’di’nin Fîrûz u Dil-efrûz Mesnevîsi’’ a été publié par Simurg Kitabevi en 2005.

EMEL KEFELİ (NDS 78)
En 1978, elle termine le lycée français Notre Dame de Sion et en 1982, elle est diplômée du Département de Langues et Littératures française et romane de la Faculté de Lettres de l’Université d’Istanbul. Au Département de Nouvelle littérature turque de l’Université de Marmara, elle obtient son doctorat en 1993, puis le titre de professeur en 2006.
Elle occupe les fonctions de Vice-Doyen de la Faculté des sciences de l’Université de Marmara, de Vice-Présidente du Département Langue et Littérature turques de la Faculté Sciences et Littérature et Présidente du département Enseignement du turc de l’Université Doğu Akdeniz de Chypre Nord.
Actuellement, elle est Directrice de l’Institut d’études turques et membre du corps enseignant au département Langue et littérature turques de la Faculté de Sciences et Littérature de l’Université de Marmara.
Emel Kefeli travaille dans le domaine de la littérature turque et de la littérature comparative et a publié des livres et divers articles écrits dans ce domaine.

ÖZLEM YÜZAK (NDS 82)
Diplômée du lycée français Notre Dame de Sion en 1982 et du département Gestion et Administration de l’Université de Boğaziçi en 1987, Özlem Yüzak travaille au quotidien Cumhuriyet depuis 1994. De 1999 à 2005, elle a été directrice de la rubrique ’’Économie’’.
Depuis 2003, elle y est éditorialiste et chroniqueuse pour les pages ’’Le travail et la vie’’. Elle écrit dans les domaines de la société de l’information, du développement durable, de l’Union Européenne et des femmes entrepreneuses.

ARZU ÖZTÜRKMEN (NDS 83)
Diplômée du lycée français Notre Dame de Sion en 1983, elle a terminé ses études à l’Université Boğaziçi. En 1991, elle a complété son DEA à l’Institut de folklore de l’Université de l’Indiana et en 1993, elle a obtenu son doctorat au Département de folklore de l’Université de Pennsylvanie. Depuis 1994, elle enseigne dans le département d’Histoire de l’Université Boğaziçi et elle a obtenu le titre de professeur en 2009. Elle y donne des cours de l’« Histoire des Arts du Spectacle », d’« Histoire orale », d’« Histoire et anthropologie » et de « La culture et la littérature populaire à l’époque républicaine ». Elle a écrit de nombreux articles publiés dans les revues turques ou étrangères, portant sur les études folkloriques de Turquie, sur les maisons du peuple, les fêtes nationales et l’histoire des danses. Elle a également un ouvrage intitulé Türkiye’de Folklor ve Milliyetçilik (Le folklore et le nationalisme en Turquie) publié en 1998 aux éditions İletişim Yayınları.
Elle a obtenu de nombreux prix, tels que le Prix d’Excellence en recherche de la Fondation de l’Université Boğaziçi, le Prix des Jeunes scientifiques exceptionnels de l’Académie des Sciences de Turquie, le Prix postdoctoral de l’Institut de recherches américain, le prix MERC (Prix du concours de recherche du Moyen-Orient). Elle a travaillé comme enseignant invité par des universités internationales telles que les Universités de Pennsylvanie, d’Oxford et de New York.

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail