français | Türkçe

connexion

Les Préparatoires F de NDS racontent leur visite au Musée de l’Innocence

Avant d’aller au Musée de l’Innocence situé dans le quartier de Beyoğlu, notre professeur nous a donné des informations sur ce musée. Nous avons fait des exercices, alors nous avons assez de connaissances sur le musée. Le 3 mars 2015, nous y sommes allés avec notre professeur, Madame Mirabile, et Madame Sarem.

Nous avons adoré la présentation des plus de 4000 cigarettes de Füsun. C’était le plus étonnant dans le musée pour nous. Nous ne voyions pas beaucoup de cigarettes comme ça. Nous avons pensé que c’était formidable car nous pouvions voir les rouges de Füsun, nous pouvions même voir les cendres, il y avait plein de détails. Ce musée est le plus symbolique musée pour l’amour et il y avait beaucoup d’objets qui sont aussi dans le livre.

Quelques impressions personnelles :

J’ai profité de la sortie. Comme j’aime beaucoup visiter les musées, j’ai éprouvé de la joie. L’ambiance a été très bonne. J’ai aussi aimé les vitrines. Le musée était une expérience géniale.
J’ai aimé le dernier étage du musée de l’Innocence parce que la chambre était comme une chambre de la vie quotidienne. J’ai compris qu’Orhan Pamuk a essayé de nous décrire la vie dans ces années-là. Je pense que faire un musée sur un livre est une très bonne idée.
İrem GÜNAY

Quand j’ai visité ce musée, j’éprouvais de la gaieté et j’étais exaltée parce que dans le musée, il y avait une très belle ambiance. Ce que j’ai préféré, c’est le tableau des cigarettes. C’était magnifique ! Au dernier étage, j’ai compris que c’était la chambre de Kemal et le soir, Kemal a raconté son amour à Orhan Pamuk qui a écrit le Musée de l’Innocence et Pamuk a transformé son amour en roman. J’ai pensé que c’était bien parce que l’amour de Kemal a été lu par tout le monde c’est pour cela que j’étais heureuse.
Diana UNCU

Je pense que le musée n’est pas amusant mais les vitrines sont intéressantes. Je préfère le tableau avec des cigarettes. C’est un beau mais en même temps malheureux tableau. J’aime les petits souvenirs dans les vitrines. Elles sont mignonnes et intéressantes. Au dernier étage, je comprends que la salle est la chambre de Kemal. Kemal et Orhan Pamuk parlent là et Kemal lui raconte son histoire d’amour. Je pense que l’ambiance de la chambre est belle et mignonne. C’est une très petite chambre mais elle a une belle décoration.
Dilay Ayle YÜREKTEN

Quand nous sommes sortis de l’école, j’éprouvais de la joie et c’était ma sortie préférée.Le musée était excellent, très bien. J’ai appris beaucoup de choses.
Dans le musée, j’ai adoré les images, les vêtements de Füsun et c’était une bonne idée de poser des objets dans le musée. C’était génial.
Lorsque je suis montée au dernier étage, j’ai vu une chambre à coucher qui était bien décorée. J’ai compris qu’Orhan Pamuk écrivait le roman dans cette chambre où Kemal lui racontait l’histoire. C’était une chambre très petite et inconfortable. Il n’y avait qu’un lit et une table basse.
İpek DEĞER

Je suis très heureuse de visiter le musée de l’innocence. L’histoire de ce musée est très romantique. L’amour de Kemal et Füsu est très touchant. Je l’ai aimé. Si j’ai l’occasion de le revisiter, je vais y retourner tout suite.
Le dernier étage était la chambre de Kemal aprés la mort de Füsun. C’est une chambre très petite. Il y a beaucoup de photos de Füsun et Kemal. Il y a une vitrine. Dedans, il y a les livres du Musée de l’Innocence en différentes langues.
Helen Nehir HIZARCI

Quand je suis entrée dans le musée j’ai pensé qu’Orhan Pamuk a beaucoup travaillé pour le musée et aussi pour le livre. Quand j’ai regardé les meubles, j’étais curieuse.
Au dernier étage il y a une chambre. Je pense que cette chambre est la chambre où Füsün et Kemal se rencontrent. A mon avis, il a très bien dessiné la chambre. Il y a aussi les dessins qu’Orhan Pamuk dessine pour chaque meuble. J’ai compris qu’il a beaucoup travaillé pour le musée. Je regarde les livres du musée de l’innocence traduits en beaucoup de langues.
İdil Su KÖKSOY

Après avoir visité le musée de l’innocence, nous sommes allés à la pâtisserie İnci. Nous avons mangé des profiteroles, des pains des Pâques, des mille-feuilles. Nous avons bu des limonades. Tout était délicieux. Nous les avons aimés.

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail