français | Türkçe

connexion

Le projet artistique théâtral « La langue du coeur » s’est poursuivi début avril à NDS

« La langue du coeur », important projet théâtre démarré en décembre dernier avec les élèves des classes de 9èmes de NDS ainsi que ceux de 10B a continué de prendre forme durant la semaine du 4 au 8 avril 2016.

Cette nouvelle session de travaux a été orchestrée par le comédien et metteur et scène Stéphan Ramirez entouré d’Eduardo Castro Neves, metteur en scène, chorégraphe, éducateur et praticien en théâtre et Antoine Philippot, comédien et chanteur lyrique, accueillis au lycée en résidence d’artistes en écriture.

Avant de revenir à Istanbul, Stéphan a traité, découpé, recomposé, synthétisé et développé les textes créés par les classes 9A et 9F. Le fruit de ce travail est venu enrichir la pièce pour l’étoffer et la préciser.

Cette troisième rencontre s’est faite avec la dernière classe d’auteurs - les 9B - en charge du « Compagnon de route » qui représente toutes les figures de l’ami dans l’histoire.

Ces lycéens ont eu pour excitante mission de conclure toutes les écritures encore en chantier, de donner un dernier tour de vis à l’histoire, de répondre aux dernières questions en suspens.

Stéphan Ramirez a souhaité exprimer en quelques lignes son impression sur ces travaux :
”Pour ma part c’est une aventure passionnante, les élèves sont vraiment nos partenaires artistiques. Les séances d’écritures avec les 9B - la dernière classe d’auteur(e)s - ont été intenses, investies, pleines d’attention de la part des élèves. Leur concentration nous a permis d’expérimenter plusieurs motifs d’ateliers d’écriture allant de l’écriture en solitaire à celle en groupe avec des allers-retours sur le plateau. Mes collègues et moi-même avons été très touchés par la qualité de leur investissement et l’envie déclarée "de continuer l’aventure d’écriture sur d’autres séances". La fin de semaine s’est conclue par un moment très sensible : pour la première fois, les 9C - la classe des acteurs/actrices - a fait vivre sur scène la quasi-totalité du texte. Notre histoire prend ainsi forme et corps, et "le plateau" est rempli de belles promesses. C’est plein d’appétit et très enthousiastes que nous envisageons la dernière ligne droite qui va faire naître le spectacle.”

Documents joints

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail