français | Türkçe

connexion

Le Club Environnement/Vie durable de NDS à Eskişehir dans le cadre du projet de voyage Ekokent...

Les professeurs et les élèves des Clubs Environnement / Vie durable des Lycées français NDS et Saint-Michel ont réalisé un voyage d’étude du 16 au 18 mars 2018 à Eskişehir dans le cadre du projet Ekokent.

ECO-VILLE : Composé des mots “écologie” et “ville”, ce mot est un concept de planification urbaine développé pour les villes contemporaines en prenant en considération les principes écologiques.

Lors de ce voyage, les élèves, qui ont visité la ville et ont été accueillis par la Municipalité d’Eskişehir,ont recueilli des informations détaillées sur le changement urbain et eu l’occasion de voir sur place la transformation que la ville avait subit dans le processus historique.

Nos lycéens ont d’abord été reçus à la mairie et ont suivi la présentation faite par Deniz Kaplan, chef du cabinet privé du maire, dans la salle de l’assemblée municipale.

En prenant en considération les lacunes senties à la suite du grand séisme de Marmara en 1999, la ville a subi de nombreuses et rapides transformations et a été presque entièrement réaménagée par le Prof. Yılmaz Büyükerşen, maire d’Eskişehir, dans le cadre de son projet intitulé “Projet de création d’une ville exemplaire”.

Les “projets de développement urbain”, la construction de systèmes de rails légers, la réhabilitation du ruisseau Porsuk intervenue dans le “projet de réduction des risques de désastres”, la canalisation, les systèmes de drainage des eaux pluviales et les projets de stations de purification pour les déchets domestiques constituent le premier plan des travaux accomplis.

Après avoir répondu aux questions de ses jeunes visiteurs, le maire de la Municipalité métropolitaine d’Eskişehir, s’est entretenu avec chacun de nos élèves.

Accompagnés de Çağkan Taşçı, du service culturel de la ville, le groupe a bénéficié d’une visite guidée des sites naturels et historiques de la ville et également acquis des informations sur la planification urbaine.

Dans la ville, également appelée “ville des piétons”, les routes ont été aménagées de façon à permettre à un système de tramway moderne de fonctionner comme transport public pour que les habitants marchent et fréquentent les galeries d’art, de manière à ce que leur vie ne se déroule pas uniquement entre leur maison et leur travail.

Le ruisseau de Porsuk qui divise Eskişehir en deux est naturellement le lieu où le changement a été ressenti le plus, comme le Détroit du Bosphore à Istanbul. Les sports nautiques ainsi que le transport sont possibles sur le cours d’eau. Cela constituait auparavant un risque de désastre naturel dans lequel aucun être vivant ne vivait à cause de la pollution.

Eskişehir émerge comme une ville de science, d’art et de culture, qui contribue au tourisme du pays à travers plusieurs éléments tels que les espaces verts où se rencontrent plusieurs couches sociales, le parc urbain Kent Park, qui abrite une plage, le Centre d’expériences scientifiques (Bilim Deney Merkezi) où les enfants connaissent la science à travers des essais empiriques, les maisons traditionnelles d’Odunpazarı, restaurées conformément à leur origines, le Musée de la Délivrance (Kurtuluş Müzesi), le Musée Yılmaz Büyükerşen Balmumu qui abrite les statues de plusieurs personnages célèbres turcs et étrangers aussi bien que la statue d’Atatürk la plus réaliste, le Musée des œuvres en verres (Cam Eserleri Müzesi), le Musée de la Presse, le Centre de Culture et de Congrès, les ateliers de statues, etc. Le projet “Eskişehir Kocakır Eko-Kent” émerge comme un projet d’éco-ville autosuffisante sans consommation d’énergie et sans déchets.

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail