français | Türkçe

connexion

Démarrage des travaux de permaculture 2017-2018 du Club Environnement – Vie Durable de NDS dans le village de Bolu-Seben Alpagut

Les élèves du Club Environnement – Vie Durable de NDS et ceux du lycée français Saint Michel, accompagnés de leurs professeurs et animatrices respectives Seval Erol et İnci Kimyonşen, se sont rendus au village d’Alpagut du 6 au 8 octobre 2017 pour de nouveaux travaux de permaculture.

Les élèves ont tout d’abord mis dans des corbeilles séparées les récoltes des produits semés au mois de juin tels que tomates, oignons, poivrons, haricots, etc. Ensuite, ils ont séparé les récoltes bien mûres pour de nouvelles semences et les vertes pour faire de la saumure. Après avoir récupéré les graines des fleurs de soucis semées autour des plantations, les élèves ont recouvert la terre de paillis afin de l’aérer.

En permaculture, on ne laboure pas la terre. On aère simplement les terres vides avec une fourche. En effet, le labour nuit aux organismes utiles ainsi qu’aux substances nutritives se trouvant dans la terre et augmente également l’érosion.

A l’issue de travaux intenses, nos élèves ont fait des salades avec les tomates récoltées et ont pris leur déjeuner avec les produits proposés par les villageois. Les jeunes ont également confectionné des pesticides avec les feuilles des tomates et ont goûté aux délicieuses pommes de Seben cueillies dans la pommeraie. Ils ont aussi appris à confectionner des moûts. Après avoir pu effectuer quelques achats à la kermesse d’Alpagut, ils ont quitté le village avec de bons souvenirs et tout en ayant appris à respecter la nature, à cultiver leur propre nourriture, à protéger les graines, à soutenir l’économie locale et à collaborer avec les habitants de la localité.

INFORMATIONS ANNEXES RELATIVES A LA PERMACULTURE

1. Récupération des graines de tomates : les fruits doivent être bien mûrs. Après les avoir divisés en deux, on sépare les graines de la pulpe à l’aide d’une cuillère. On les étale sur des journaux, du papier absorbant ou on les passe au tamis. On laisse sécher les graines en les étalant.

2. Confection de pesticides naturels : les feuilles des plantes telles que celles de tomates ou de pommes de terre contiennent une grande quantité de poison alcaloïde. Mettre les feuilles de tomates dans 5 l d’eau et couvrir hermétiquement. Après plusieurs jours d’attente, les égoutter à l’aide d’un tissu. Vous pouvez verser le pesticide naturel ainsi confectionné à l’aide d’un arrosoir ou d’un ustensile de mesure. Il faudra faire attention à répandre ce produit sur toutes les parties de la plante. Par la suite, les insectes s’éloigneront de la plante.

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail