français | Türkçe

connexion

Chimène Seymen & Mirella Giardelli

14 mars 2015, 19:30

| Concert , Musique baroque , Ouvert à tous

Salon de musique des femmes érudites

Chimène Seymen - Soprano
Mirella Giardelli – Clavecin et Piano

Programme :

***Pause ***

ChimèneSeymen :

Musicologue et soprano, née à Izmir -Turquie, elle reçoit ses premières leçons de musique de son père, joueur de saz. Des cours de piano l’ont familiarisée dès l’âge de neuf ans avec la musique occidentale et l’ont amenée à continuer ses études de musique en France. Elle a bénéficié de l’enseignement vocal de Noëlle Barker (Royal Academy), Laura Sarti (Guildhall School of Music and Drama), et Rachel Yakar (CNSMP).

La découverte de la musique baroque fut l’un des moments forts de ses études de musicologie. Ses rencontres avec René Jacobs à l’Operastudio de Vlaanderen, Gérard Lesne à la session professionnelle de la Fondation de l’Abbaye de Royaumont ont confirmé sa passion pour la musique baroque. Le style déclamatoire du chant et l’humanisme qui émane des textes poétiques de cette époque, l’attachent désormais à ce répertoire.

Elle a travaillé avec les chefs d’orchestres Philippe Herreweghe, Rene Jacobs, Gustave Leonhardt, Jean Claude Malgoire, les ensembles Capriccio Stravagante, Giardino Armonico. Invitée de nombreux festivals de Musique Baroque en France, Italie, Suisse et Belgique, Chimène Seymen obtient un grand succès dans les festivals internationaux de musiques d’Istanbul et d’Izmir en Turquie.

Ses recherches musicologiques et vocales et son intérêt pour l’histoire des civilisations méditerranéennes trouvent leur expression dans la réalisation de ses projets. En 2005, elle initie le projet « Musiques des Cours Ottomane et Européennes au XVIIème siècle » , au Festival International de Musique d’Istanbul en collaboration avec l’Institut Français.

L’enregistrement de CD « La Sérénissime et la Sublime Porte » reçoit cinq étoiles dès sa sortie, en 2006, par le magazine international de musique Baroque, Goldberg Magazine.

En 2008, elle crée le spectacle « Müsennâ » Fêtes et divertissements à Istanbul au XVIIeme siècle, aux Festivals de musique d’Izmir et d’Istanbul, en collaboration avec les Institut Français. Pendant La saison de la Turquie en France, le spectacle Müsennâ reçoit un accueil très chaleureux dans de nombreuses villes, dont Paris au Théâtre des Bouffes du Nord. Les éloges de la presse française (Le Monde, Le Figaro, Les Echos...) couronnent ce succès. Lors de la soirée de clôture de la Saison de la Turquie, à l’Opéra Royal de Versailles, en présence du premier ministre turc Erdogan ainsi que de nombreux ministres des deux pays, ce spectacle, qui réunit sur scène les arts et les musiques ottomane et européennes, a reçu une « standing ovation ».

Pour l’ensemble de ses projets de dialogue culturel, et son rôle de passeur entre deux pays, Chimene Seymen à reçu l’insigne de Chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres.

Mirella Giardelli :

Après des études de pianiste et de claveciniste aux Conservatoires de Rouen et Conservatoire National Supérieur de Paris, dans les classes de Lucette Descaves et de Veyron Lacroix, Mirella Giardelli travaille à l’Atelier lyrique de Tourcoing dirigé par Jean-Claude Malgoire. Elle y occupe tour à tour les fonctions de chef de chant, chef de choeur, chef d’orchestre. Elle y dirige le Couronnement de Poppée de Monteverdi, mise en scène J.L Martinoty, Le Viol de Lucrèce de Britten, mise en scène Jos Verbist, et la trilogie Mozart Da Ponte, mise en scène Pierre Constant, Didon et Enée de Purcell, Narciso de Scarlatti...

La Scène Nationale de Bobigny l’engage comme chef de choeur pour Nixon in China de John Adams sous la direction du compositeur et à la mise en scène de Peter Sellars.

En 1998, elle devient Chef de chant des Musiciens du Louvre direction Marc Minkowski. Elle participe à L’Enlèvement au sérail de Mozart au Festival de Salzbourg, à Platée de Rameau mise en scène Laurent Pelly pour l’Opéra de Paris, et le Couronnement de Poppée, mise en scène K M. Gruber au Festival d’Aix en Provence. Elle assure les continuos des opéras aux Festival de Salzbourg, et d’Aix en Provence, à l’opéra de Vienne, Zurich et Paris....

En 2005 elle crée l’Atelier des Musiciens du Louvre à Grenoble, où elle dirige pendant quatre années des spectacles entremêlent littérature, danse et musique.Elle est invitée par l’Opéra de Lyon à diriger un opéra pour marionnettes de Haydn avec Emilie Valantin.

Elle est directrice musicale et scénarise avec le réalisateur P. Béziat, un film sur Noces de Stravinski et Ramuz, avec le CNSMD de Lyon (direction G Moutier) et les choeurs Bernard Tétu.sorti en 2012 avec le producteur des films Pélléas.

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail