français | Türkçe

connexion

Cérémonie de Remise du Prix Littéraire NDS 2016 à Maylis de Kerangal

La magnifique salle des fêtes du Palais de France d’Istanbul accueillait vendredi 6 mai 2016 la cérémonie de remise du 8ème Prix Littéraire NDS organisé par le lycée et son Association des Anciens. Le prix a été attribué cette année par le jury à Maylis de Kerangal pour son roman «  Réparer les vivants ».

Aux côtés de Muriel Domenach, Consule Générale de France à Istanbul, hôte de cette prestigieuse soirée, se trouvaient Monsieur Henri de Vantieghem, Consul Général de Belgique à Istanbul et son épouse, Yann de Lansalut, Proviseur du lycée NDS et son épouse, Mesdames Suzan Sevgi, Directrice-Adjointe, Tomris Alpay, Présidente du Jury ainsi que tous les membres, Madame Lale Murtezaoğlu, Présidente de l’Association des Anciens de NDS, Monsieur Matthieu Bardiaux, Directeur de l’Institut Culturel Français d’Istanbul.

Dans la salle, d’éminentes personnalités du monde de la littérature et de la culture tels Nedim Gürsel, l’artiste et écrivain Bedri Baykam, l’acteur Fehmi Karaarslan, l’ancien Directeur du festival d’Avignon, Bernard Faivre d’Arcier, la Directrice du département des Arts de l’Islam du Musée du Louvre Yannick Lintz, côtoyaient un parterre d’invités parmi lesquels des professeurs et des élèves du lycée sont venus en nombre assister à ce rendez-vous annuel incontournable.

Le Docteur Mireille Sadège, Secrétaire Générale du Prix Littéraire, qui, après avoir introduit la soirée en citant le célèbre romancier Tahsin Yücel, récemment disparu, disait souvent : «  Etudier au lycée Galatasaray a été la chance de ma vie. J’ai commencé à écrire au lycée et c’est la littérature française qui m’a inspiré, et les écrivains français étaient mon exemple pour écrire et devenir écrivain. Le français occupe une très grande place dans ma vie. », a chaleureusement accueilli tous les invités, puis cédé la parole à Madame Tomris Alpay, Présidente du Jury.

Cette dernière a évoqué avec sentiments et poésie le roman primé cette année.
Ensuite, Madame Muriel Domenach, Consule Général de France à Istanbul, a d’abord fait l’éloge du lycée NDS qui «  … est bien l’un des fleurons de la francophonie en Turquie et de l’enseignement secondaire, mais c’est aussi incontestablement l’un des acteurs majeurs du dialogue culturel franco-turc. » Elle a ensuite rendu hommage à Maylis de Kerangal pour son livre « Réparer les vivants » qui, « ...a reçu une dizaine de Prix Littéraires et qui a fait naitre plusieurs adaptations théâtrales jouées à guichets fermés ainsi qu’ une adaptation cinématographique au casting impressionnant qui sortira en France fin octobre 2016, avant d’être diffusée à l’Institut Français et dans les cinémas d’Istanbul. »

Muriel Domenach a cédé la parole à Fehmi Karaarslan qui a lu, d’abord en français puis en turc, un extrait du roman qui tient le lecteur en haleine durant 24 heures intenses d’une course contre la montre et qui honore la vie en tutoyant la mort.

La Consule Générale de France et la Présidente du Jury ont ensuite remis le Prix à Maylis de Kerangal qui a exprimé avec beaucoup de joie l’attribution de cette nouvelle récompense attribuée à son ouvrage « Je suis très heureuse d’être de retour à Istanbul à l’occasion de la réception du Prix Littéraire Notre Dame de Sion qui honore un roman français traduit en turc. Je remercie le jury d’avoir porté attention à ce roman, Réparer les vivants et de l’avoir récompensé  . »

Ce fut ensuite au tour de Duygu Dalgakiran, traductrice, d’être récompensée pour son travail fort important et « ...particulièrement difficile pour ce livre... », comme elle l’a souligné.

Enfin Yann de Lansalut, Directeur du lycée, a pris la parole. Il a d’abord évoqué le 160ème anniversaire du lycée Notre Dame de Sion à Istanbul et annoncé plusieurs manifestations qui permettront de célébrer l’évènement, notamment en octobre et novembre prochains, avant de parler avec enthousiasme, tant de l’auteur que du livre en évoquant le don « Faut-il insister sur le mot DON et tout ce qu’il donne à ressentir à travers les personnages de votre livre, d’abnégation, de force mentale, de courage, de générosité, de précision dans chaque acte humain. Votre livre est une formidable leçon du don à la vie. »

Monsieur Bernard Faivre d’Arcier, ancien Directeur du Festival d’Avignon, et Madame Yannik Lintz, Directrice du département des Arts de l’Islam du Musée du Louvre, ainsi que Madame Lale Murtezaoğlu, Présidente de l’Association des Anciens du lycée NDS, sont ensuite montés sur le podium pour remettre des plaquettes aux membres du jury.

Matthieu Bardiaux, directeur de l’Institut Français d’Istanbul, a également remis une plaquette à Fehmi Karaarslan.

Cette belle cérémonie s’est achevée avec une longue séance de dédicaces et de photos à laquelle l’écrivain s’est prêtée avec gentillesse et disponibilité.

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail