logomeb logomeb logonds NDS anaokul NDS ilkokul
page d'accueil
page d'accueil
Türkçe
Türkçe
connexion
connexion
Culture-Sion > Prix Littéraire NDS >
Discours de Mme Muriel Domenach, Consule Générale de France à Istanbul, pour la remise du Prix Littéraire NDS 2014

Prix Littéraire NDS


C’est avec un grand plaisir que je me retrouve parmi vous ce soir à l’occasion de la remise du Prix littéraire 2014 « Notre Dame de Sion ».

Organisé par le lycée français Notre Dame de Sion et son Association des Anciens, le Prix Littéraire NDS est attribué en alternance à l’œuvre d’un auteur turc, écrite en langue turque puis, l’année suivante, à l’œuvre d’un auteur francophone, écrite en français et traduite en turc. Avec ce Prix Littéraire de plus en plus reconnu et prestigieux, c’est donc un véritable pont entre nos deux littératures que « Notre Dame de Sion » bâtit au fil des années.

Depuis sept ans, les neuf membres du jury, anciens du lycée Notre Dame de Sion, lisent la totalité des œuvres présélectionnées. Les ouvrages sélectionnés, subissent un processus de sélection dans les règles de l’art.

Je souhaite donc tout d’abord féliciter toute l’équipe du lycée pour l’organisation de cet événement que j’attends chaque année avec toujours plus d’impatience.

Cette année, le Prix est décerné à l’œuvre d’un auteur francophone.

Afghan de naissance Atiq Rahimi est français d’exil, ayant obtenu la nationalité française après un asile politique en France. Son premier livre écrit en français, Syngué sabour, a reçu le prix Goncourt en 2008.

Avec Maudit soit Dostoïevski, son deuxième roman écrit en français, l’auteur nous amène en terre afghane où il y introduit un Crime et Châtiment revisité. Sur fond de guerre civile, ce livre nous rappelle l’histoire de l’Afghanistan. Dans ce contexte confus et délicat, l’auteur aborde des concepts tels que l’identité, le pouvoir, la terreur, les valeurs perdues.

C’est un roman, ardent et implacable, que j’ai pour ma part lu avec un très grand plaisir, que le Prix Littéraire NDS vous recommande.

Je félicite très chaleureusement son auteur, Atiq Rahimi, pour ce prix, et pour avoir accepté d’être parmi aujourd’hui.

Je félicite aussi la traductrice Mme Ebru Erbaş sans qui le public turc ne pourrait accéder à cette œuvre. Pour mettre en avant, le travail essentiel du traducteur en tant que passeur entre nos cultures, nous lui remettrons également un Prix.

Je vous souhaite une bonne soirée à tous.